Présidentielle 2018 : Une coalition de partis autour de la candidature d’IBK

Alors que le doute persiste sur une éventuelle candidature du chef de l’Etat sortant, une coalition de partis politiques favorables à sa candidature est sur le point d’être portée sur les fonts baptismaux. A l’initiative de Soumeylou Boubèye de l’ASMA-CFP, l’UDD, l’APR, l’UM-RDA et dans une moindre mesure, le RDS pourraient soutenir la candidature d’IBK dès le premier tour de la présidentielle de l’été prochain.

ibk ibrahim boubacar keita president visite mopti campagne election cortege

Selon le « Quotidien du web malien », Malikilé, sous la conduite de Soumeylou Boubèye Maiga, président de l’ASMA-CFP et Secrétaire Général de la présidence de la République, plusieurs responsables de la majorité présidentielle « sont à pied d’œuvre » pour mettre en place une coalition qui portera la candidature d’IBK à la présidentielle de juillet 2018 et ce dès le premier tour.  Cette coalition, calquée sur le modèle ADP en 2007 ayant soutenu le président sortant d’alors ATT, ne pourra cependant pas compter sur l’ADEMA-Pasj, qui est sûre d’avoir une candidature interne. Malgré les craintes légitimes de dissensions comme en 2002 – les consignes de vote ne seront peut-être pas suivies-, le parti de l’Abeille Solitaire qui a été fortement ébranlé par son choix de 2007 n’entend pas refaire la même erreur.

Le journal croit savoir que l’UDD de Tiéman Hubert Coulibaly est déjà partante, même s’il faut là également réussir à convaincre des irréductibles comme Me Assane Barry. Ibrahim Bocar Ba de l’UM-RDA et Oumar Ibrahim Touré de l’APR seraient également pour une candidature unique de la majorité à la présidentielle.

D’autres formations de la majorité et pas des moindres, comme la CDS de Mamadou Sangaré du Blaise et l’UFD de Chiaka Diarra, pourraient rejoindre la coalition, qui a dans son escarcelle des fidèles du chef de l’Etat comme le RDS de Younouss Hameye Dicko, le MIRIA du professeur Mamadou Kassa Traoré, le PSDA d’Ismaël Sacko, le PS Yelen Coura de Amadou Koita, le PRDT de Moussa Kéita et le PCR d’Ousmane Ben Fana Traoré.

Le journal informe par ailleurs que certains partis de la majorité présidentielle sont encore « hésitants à adhérer » à ce projet politique qui pourrait s’avérer suicidaire à tout point de vue.

La CODEM d’Housseini Amion Guindo dit Poulo, le CNID Faso Yiriwa Ton de Me Mountaga Tall et le MPR du Dr Choguel Kokalla Maïga sont de cette catégorie des indécis.

Sources : Malikile N°11

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *