Présidentielle 2018 : la candidature de Soumaïla Cissé portée par 270 associations et 57 clubs de soutien

La maison des Ainés a servi de cadre, le jeudi 8 mars  au lancement de la plateforme « Anw Ko Soumaïla, Soumaïla la solution ». C’était sous l’égide du son président Goignon Coulibaly.

Composée de 270 associations et cinquante-sept clubs de soutien, la plateforme des associations et organisations de la société civile  dénommée « Anw Ko Soumaïla, Soumaïla la Solution » sollicitent la candidature de l’honorable Soumaïla Cissé à l’élection présidentielle.  Cette plate-forme est le résultat du travail d’une commission mise en place  par le parti Urd en juillet 2016, a déclaré  Gouagnon Coulibaly, vice-président du parti de la poignée de main et  coordinateur de la commission chargée  de la gestion de la société civile. Le but, selon lui, est de sauver et donner espoir au Mali. Lequel s’est fondu comme du beurre au soleil depuis l’élection du président de la République.  Elle comprendra une coordination composée de trois personnes et la conférence de président. Organe de décision du mouvement, cette dernière rassemble les présidents de tous les regroupements membre. Un comité sera créé dans tous les cercles et les six communes du district de Bamako, a-t-il expliqué.

A sa suite, le président du mouvement national des enseignants pour le changement (Monec), Siaka Hamidou Traoré a affirmé que son association a décidé de soutenir la candidature de l’ancien président de la commission de l’Uemoa pour restaurer la paix et la sécurité dans le pays. « Oui à la candidature de Soumaïla Cissé pour son projet de société. Oui à la candidature de Soumaïla Cissé pour sa vision » a-t-il commenté. Le Monec réaffirme tout son soutien à l’Urd et invite son président à se porter candidat au prochain scrutin présidentiel. « Nous avons observé tous les candidats. Seul Soumy champion a montré son amour pour le Mali » a renchérie Amadou Coulibaly, président du regroupement le Mali notre destiné. « Allons-nous nous asseoir et laisser le pays se détériorer avec le slogan Inchallah » ? S’est-il interrogé.  Pour le salut du pays, il « faut élire le patron de l’Urd». De son côté le  président du mouvement Giann, Oumar Habib Diakité a exprimé tout son souhait de voir l’ancien ministre de l’Economie et des finances au pouvoir. « Ensemble nous irons à Koulouba », a-t-il conclu.

Il convient de noter que cette rencontre s’est déroulée en présence de nombreux responsables du parti.

Abdrahamane Sissoko

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *