Présidentielle 2018 : IBK en précampagne électorale

Si le président Ibrahim Boubacar Keïta n’a jamais évoqué sa candidature à l’élection présidentielle de 2018, il ne fait aucun doute que sa famille politique et lui-même battent campagne pour lui déjà. Au même moment, la majorité présidentielle est loin d’être soudée autour d’un projet commun dans la perspective de la présidentielle à venir.

 ibk ibrahim boubacar keita president travaux construction bitumage route voie chantier lancement ousmane cherif madani haidara

IBK veut aller vite en lançant des travaux publics dans plusieurs parties du pays, surtout avec sa « grande offensive ». Tous les chantiers dont les travaux ont été récemment lancés doivent s’achever en 2018. Et à sa nomination comme Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga a reçu des ordres qui sont révélateurs.

Le Premier ministre doit ainsi mettre en œuvre le programme présidentiel d’urgence. Cette initiative telle que annoncée est un clin d’œil au bas peuple pour qui plusieurs centaines de milliards seront mobilisés. Il reste à savoir si cette campagne tiendra toutes ses promesses.

En attendant l’aboutissement des chantiers, le camp présidentiel manque cruellement d’arguments à vendre aux futurs électeurs qui observent avec impuissance la montée de l’insécurité et les difficultés quotidiennes dans les villes comme dans les campagnes.

A cela s’ajoute le désenchantement des déguerpis, des victimes de l’insécurité et de tous les crève-la faim du pays qui comptera plus de 3 millions de personnes ne pouvant manger à leurs faims.

Quoi qu’il en soit, IBK ne semble plus être l’homme providentiel pour plusieurs militants de l’ADEMA qui battent campagne pour une alternative à IBK. C’est Abdoul Bakir Cissé, figure de proue de l’ADEMA à Koulikoro, qui a jeté un pavé dans la mare en déclarant en mars dernier qu’il n’est pas le seul membre du CE à souhaiter que l’ancien parti au pouvoir ait un candidat autre que IBK en 2018.

Des militants de Sikasso sont entrés dans la danse avec la concurrence de Kalifa Sanogo, l’ancien Directeur général de la Compagnie malienne de développement du textile(CMDT). On pourrait croire que Sanogo est grisé par sa victoire à la mairie de Sikasso, mais lui-même serait piégé dans le jeu d’un groupe de soutien qui veut qu’il soit le choix de l’ADEMA pour la présidentielle de 2018.

La précampagne était ouverte dans les états-majors politiques ; elle l’était à l’ADEMA où la question d’une alternative à IBK divisait jusqu’au sein du Comité exécutif(CE). La possible candidature de Dioncouda Traoré continue de circuler dans ce parti même si aucun autre membre du parti ayant le rang de Cissé n’a osé emboiter le pas à ce dernier.

Soumaïla T Diarra

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *