Présidentielle 2018 : Encore du renfort pour Soumi !

Le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé,  bénéficié désormais de  cinq soutiens de taille. Il s’agit de Niamé Keita,  député de Nara, Mamadou Diallo, ancien secrétaire à la communication du RPM, Cheik Sidi Diarra, ancien ambassadeur et président du mouvement « An  bé Faso » , Mama Coulibaly, président du Collectif des régions non opérationnelles (Crnop) et Mountaga Coulibaly, président du club des amis et soutien des idéaux de l’ancien président,  Amadou Toumani Touré.

La cérémonie de signature de leur adhésion à la candidature de Soumaïla Cissé s’est déroulée, hier, dimanche 8 juillet 2018, au siège de campagne  du chef de file de l’opposition. La rencontre  était  présidée par  Tiébilé  Dramé,  directeur de campagne, accompagné d’autres responsables du directoire de campagne.

S’adressant aux nouveaux soutiens, Tiébilé Dramé, a exprimé son sentiment de reconnaissance à leurs  endroits  et tous ceux qui ont fait le choix de l’opposition pour sauver la Démocratie malienne. «Si le régime échoue, il faut, en toute honnêteté, reconnaitre et plaider pour l’alternance», a-t-il déclaré, avant d’ajouter que la dynamique pour l’alternance est  enclenchée  avec  l’arrivée de  ces soutiens et d’autres dans les prochaines semaines.

Pour sa part,  Niamé  Keita, a déclaré, qu’il vient «avec ses amis pour soutenir la candidature de Soumaïla Cissé et convaincu que le candidat Cissé, de par sa carrière politique, est le plus apte des candidats à sortir le Mali dans la situation dramatique où il se trouve actuellement». Il a lancé un appel aux forces vives de la Nation de se ressaisir pour sauver le pays. En outre, l’élu de Nara a dénoncé la marginalisation dont sa localité a été victime durant ces cinq dernières années. « Nara a été oublié pendant ces années au niveau  des infrastructures. Mon choix est clair, limpide. Soumaïla possède des qualités pour redresser le pays. Donc j’appelle tous les ressortissants de Nara et ceux de la diaspora à soutenir sa candidature », a-t-il conclu.

Pour Mama Coulibaly du Crnop, le choix de soutenir la candidature de Soumaïla Cissé n’est pas fortuit car il est le fruit d’une large concertation avec le candidat au cours de laquelle Soumaïla Cissé s’est engagé à opérationnaliser lesdites régions avant la fin de l’année, s’il est élu.

Selon Mamadou Diallo, ancien secrétaire à la communication du RPM, le parcours de Soumaïla Cissé plaide en sa faveur. « Pour la présidentielle du 29 juillet 2018, je soutien, sans ambigüité, la candidature de M. Cissé, qui connait ce pays, connait ses problèmes aussi, il est connu à l’extérieur».

Cheik Sidi Diarra, ancien diplomate malien à l’ONU et président du mouvement « An Bè Faso », a déclaré que le vote pour le président de l’Urd est l’occasion de mettre fin à une gouvernance qui a failli. « «L’occasion est donnée aux Maliens de changer le cours de l’histoire, en se débarrassant de la corruption, du clanisme et autres, en votant massivement pour le candidat Soumaïla ».  a-t-il déclaré.

Enfin, Mountaga Coulibaly a indiqué que leur soutien à la candidature de Soumaïla Cissé  est le signe de leur reconnaissance.  «  Soumaïla s’est toujours battu  pour  défendre les actions et les acquis du président ATT ».  a-t-il souligné.

Mémé Sanogo

Source: L’ Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *