Présentation des vœux de nouvel An a la presse : Modibo Sidibé invite à un dialogue national pour sauver le Mali

Le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE An Ka Wuli) a présenté mercredi 13 janvier à la presse. C’était au siège du parti à Bolibana. Il a profité de cette occasion pour jeter l’anathème sur le pouvoir et appeler les autorités à un dialogue national pour discuter les questions brûlantes du pays.

modibo sidibe ancien premier ministre malien politicien fare discoursL’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, a jugé le bilan 2015 des activités du gouvernement négatif surtout les plans, sauf dans le domaine de l’agriculture. Il estime que les performances agricoles s’inscrivent dans l’élan imprimé par l’initiative riz. ‘’C’est dire que le dispositif de subvention des intrants était une action pertinente et structurelle’’, a-t-il ajouté.

Il regrette que le peuple n’ait pas été associé et impliqué dans le processus des pourparlers et des négociations devant définir l’avenir de la nation. Selon le président des FARE, son parti n’est pas surpris des difficultés liées à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation. Modibo Sidibé ampute cette situation à la non mobilisation de l’ensemble des Maliens autour de la refondation du pays.

Il poursuit qu’une paix juste et durable ne peut résulter que d’un dialogue inter-malien. Il pense qu’il est le seul porteur ‘’d’une vision partagée de ce que nous avons été, de ce que nous sommes et de ce que nous voulons être’’.

Pour cela, le président des FARE invite le gouvernement à organiser une large concertation nationale sur les grands maux qui minent actuellement la vie de notre nation, dont notamment l’accord issu du processus d’Alger. Il ajoute que seul un véritable national dans une approche globale est à même d’introduire vision, projet et légitimité pour que l’accord de paix devienne un porteur d’avenir pour le Mali entier, dans son unité, sa dignité, sa sécurité et sa prospérité.

Y.S

Source: L’inter de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *