Prélude à la présidentielle : L’allégeance d’IBK aux ATTistes !

Dispersés dans différentes formations politiques, les cadres du Mouvement Citoyen ou les inconditionnels d’ATT ne cessent de dénoncer les tares du régime actuel.

ibrahim boubacar keita ibk amadou toumani toure att rupture

Récemment sortis avec brio autour de Jeamille Bittar, ils ont montré qu’ils peuvent secouer le cocotier de Sébénicoro. Face à cette situation et à l’approche de 2018, IBK a vite compris et a pris le devant en proposant et obtenu la nomination d’Hamed Djané Séméga à l’OMVS. Afin de faire allégeance aux ATTistes pour pouvoir affaiblir Soumi et les siens.

En conclave en Guinée Conakry, les Chefs d’Etat de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) ont élu notre compatriote, l’ancien ministre d’ATT et un de ses bras droits Hamed D. Séméga en remplacement du guinéen Kabiné Comara. Il y arrive avec la fin du mandat de Marimatia Diarra (Adéma Pasj) qui serait un fervent défenseur d’une candidature interne de son parti pour 2018.

En effet, ils sont nombreux nos compatriotes à se demander pourquoi Séméga a pu bénéficier de cette faveur. Opposant farouche à IBK depuis qu’il était ministre, son élection fut une surprise pour le monde politique. D’où cette expression d’un cadre du Rpm : “Nous sommes au pouvoir mais en réalité nous sommes les dindons de la farce. Pourobtenir quoi que ce soit, il faut être dans le giron familial.” Ce qui est bien dit.

Du point de vue de la continuité de l’Etat, cette élection de Séméga aurait être salutaire. Mais, loin s’en faut. Car, depuis son élection, le président IBK a traité tout le monde d’ennemi. D’abord, la pressepuis les hommes politiques. Ainsi, personne ne bénéficie de rien gratuitement. N’ayant point lâché depuis le départ d’ATT et à divers niveaux (Presse, parti d’ATT et dans différents partis, etc.), les partisans du Général lui sont restés très fidèles. Et, ils ne ratent aucune occasion pour faire des révélations. Ne sachant réellement surquelle force politique s’adosser, l’Adéma Pasj étant dans un dilemme,IBK se voit dans l’obligation de faire recours aux hommes d’ATT. Pourse faire, il faut choisir la tête de proue afin pouvoir faire changer les autres cadres d’avis. Car, il faut reconnaître que les hommes d’ATT, de Modibo Sidibé à Hamed Diané Séméga, Souleymane Koné, Nouhoum Togo, Jeaamille Bittar, entre autres ne s’avouent pas vaincus. Alors, avec cette nouvelle donne, ils seront obligés certainement de revoirleur copie. Peut-être qu’ils vont même s’allier avec le président IBKdont le parti, le Rpm, est dans la tourmente.

Vieux briscard politique, IBK est en train de placer petit à petit sespions pour se faire réélire dès le 1er tour en 2018. A défaut d’être plus costaud avec plus de garantie pour un second tour s’il yparvenait. Il a su jouer quand même un grand coup avec cette nomination de Séméga à l’OMVS.

Ousmane COULIBALY

 

Source:  Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *