Pr. Mohamedoun Dicko, à propos du retour d’ATT : «Il ne faut pas prévoir des situations fantasmagoriques »

De plus en plus le retour au bercail de l’ancien président de la république Amadou Toumani Touré, exilé à Dakar suite aux évènements du 22mars 2012, défraie la chronique. Des voix s’élèvent du côté de l’opposition républicaine tout comme au sein de la majorité présidentielle pour réclamer ATT, et cela au nom de la réconciliation nationale prônée par l’accord pour la paix issus du processus d’Alger. Les avis sont divers et partagés. Sur la question, nous vous proposons l’analyse critique du professeur Mohamedoun Dicko, historien de son état et président d’honneur de l’ADEMA –PASJ.

Alpha Oumar Konaré Amadou Toumani Touré att president mali démocratie

« Chacun a le droit d’exprimer ce qu’il croit être la vérité. Nous sommes dans un pays démocratique. Nous avons gagné cela à travers une lutte difficile et longue. Je salue que les gens manifestent leur opinion dans le respect des lois. Je ne crois pas que le retour d’Amadou Toumani Touré va créer le désordre dans le pays. ATT que j’ai connu est un homme responsable et de dialogue. Je ne crois pas du tout  qu’il va chercher à créer le trouble. Il n’a aucun intérêt en cela. Nous devons tous regretter ce qui lui est arrivé. C’est décevant et déshonorant pour notre pays que de jeunes se lèvent pour renverser un président en fin de mandat. Tout le monde a été témoin que ces gens ont complétement saccagé l’Etat. Tout le monde commet des erreurs et ATT ne peut échapper à ce principe. En réalité, ATT n’est pas un homme méchant. Je me souviens encore de ce jeune officier  qui nous surveillait quand nous étions en détention au camp para d’octobre 1974 à avril 1975. J’ai beaucoup apprécié l’état d’esprit de ce monsieur.  Les gens font trop de bruit pour rien. Les autorités actuelles sont les seules à connaître les raisons  qui les poussent à le juger. Je pense que dans le cadre de la réconciliation et de la reconstruction, nous devons faire des efforts. Il faut qu’on soit tolérant. Nous avons besoin de nous mettre ensemble. Ceux qui ne sont pas pour le retour d’ATT  au Mali doivent dire le pourquoi de leur refus. Il ne faut pas prévoir des situations fantasmagoriques. Il faut qu’il revienne d’abord, avant d’être jugé. Il est Malien et il a le droit de revenir dans son pays. Ce n’est pas bon pour l’image du Mali de laisser un ancien président en exil, et qui a été  renversé par des petits soldats. Il ya un désordre terrible au Mali. Nous vivons une crise de société depuis plus de 30 ans. Reprenons-nous la main. ATT a eu à faire des erreurs comme tous ses prédécesseurs. Mais cela ne doit pas lui priver le droit d’être respecté. Tous ceux qui lui suivront feront aussi des fautes. Il faut qu’on laisse ATT rentrer  en paix au Mali. Après, s’il y a des questions politiques, qu’il les gère avec ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui, dans l’optique de la réconciliation nationale et de la fraternité, qui constitue le socle de notre société. Aucune affaire ne doit amener un dirigeant à agir en dehors de la loi ».

Entretien réalisé par Jean Goïta

Source : Le Pouce

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *