Pour l’histoire : ATT écrit ses mémoires

Nous venons d’apprendre incidemment non sans joie que l’ancien président ATT écrit ses mémoires.

amadou toumani toure ancien president malien att

Il nous dira la vérité, sa vérité. Il obligera ainsi les autres acteurs  à réagir pour le grand bonheur de l’immense déballage. En 2000, nous avons suggéré à Moussa Traoré alors emprisonné à Markala, la rédaction de ses mémoires. Il a promis d’y réfléchir. Plus de 15 ans après, la réflexion continue.  Il rédigera outre tombe probablement.

ATT du moment de sa présidence avait eu droit à deux livres sans concessions.

1- ATTcratie : la promotion d’un homme et de son clan

2- Un para à Koulouba, chroniques d’une nation à repenser. ATT avait cru à une méchanceté gratuite. Hélas, la suite est connue.   Ces livres étaient des alertes que le macinaké président appuyé de flagorneurs de la 25° heure n’avait pas voulu comprendre.

Écrire ses mémoires n’est pas chose aisée. Il est préférable d’écrire de façon claire et nette  2000 pages si nécessaire en plusieurs tomes  qu’écrire 400 pages qui ajouteraient de la confusion à l’amalgame. Tout dire ou se taire. Un écrit transcende son auteur. Il n ‘y a point lieu de faire une explication de texte. Le livre doit se suffire à lui-même . ATT a son propre honneur à défendre ainsi que celui de sa progéniture. Il est donc impérieux que ses mémoires soient à hauteur. Encore une fois, ATT, nous venons à vous pour vous dire  nos pistes à explorer sans méchanceté, sans haine, sans amertume. Il n’y a point de haine contre vous institue personæ. Les mémoires sont un testament. Or un testament pour éviter des interprétations contraires après trépas de son auteur  doit être sans ambiguïtés. Le professeur Verpeaux enseigne aux étudiants de Paris I que leurs copies doivent être intelligentes et intelligibles car ils ne seront pas en face du correcteur au moment de la correction. De Gaulle  mort  presque 50 ans, a encore  ses  mémoires qui sont  à l’ordre du jour.

Dire tout, ne rien occulter

ATT doit répondre à des questions très simples, entre autres :

A-t-il oui ou non fini avec ENSEC si oui en quelle année et quelle promotion, quelle spécialité ?

Comment a-t-il intégré l’armée, quid de l’intervention supposée ou réelle du docteur Macalou ?

Dans son incorporation dans l’armée, la femme à Kissima Doukara a t-elle joué un rôle ?

Que sait-il de la mort du président Modibo Keita ?

Que sait-il de l’arrestation des Kissima et Tiécoro ?

Quel est son rôle exact de l’arrestation de  Karim Dembélé ?

Que sait-il de la mort de Cabral ?

Dans quelles conditions eurent lieu le 26 mars 1991 ?

Pourquoi Oumar Diallo dit Birus avait-il été arrêté ?

L’affaire du coup de Diabira ?

Pourquoi avait il mis à la retraite d’office une soixantaine d’officiers juste avant l’installation d’Alpha Oumar Konaré et une fois redevenu président promu plusieurs dizaines de généraux, que s’est-il passé  entre temps ?

Quelles étaient ses relations avec les enfants de Moussa Traoré , notamment Idy?

Pourquoi avoir signé les accords d’Alger en 2006 alors que le Mali était en forces pour mater les rebelles?

Pourquoi reprocher à Moussa Traoré d’avoir désigné son beau-frère Doua Abraham Sissoko dit Ramos directeur général des douanes si après on est aussi capable de nommer son beau -frère directeur général des impôts ? Ce qui est valable pour Moussa n’est-il pas valable pour ATT lui-même ?

Pourquoi désigner IBK parrain de ses filles lors de leur mariage ?

ATT doit nous édifier sur comment IBK était parti pleurnicher à Koulouba afin qu’il désigne Toumany Djimé Diallo, ambassadeur du Mali au Maroc.

ATT doit informer sur la complaisante mutation de 12 cadres de trop qu’il a mutés à Paris à l’ambassade et au consulat en remplacement de personne. Ces 12 cadres hélas qui sont encore là inutilement entrain de se servir du Mali. Chaque cadre coûte  entre 8000 à 12000 euros par mois au peuple malien. Faites le calcul.

Avez-vous un instant cru à un sursaut de patriotisme avec des actes pareils ?

ATT doit informer le peuple en vertu de quoi les cartes NINA n’ont-elles pas été imprimées et distribuées dès juin 2011 ?

ATT doit dresser la liste de toutes ses réalisations.

Que pense-t-il des hommes politiques pro-putschistes ?

Enfin, est-il vrai que vous êtes parti avec des milliards investis par Kadhafi au Mali ?

Cher président ATT, cher frère Macinaké, vos mémoires et les livres qui vous ont été consacrés serviront de thèses à de vrais doctorats un jour. Rien à faire, les hommes passent, les écrits restent. Soyons très optimistes et disons que dans 150 ans, il n’y aura aucun témoin vivant de ce que fut votre règne.

Seuls les écrits demeurent. Pour votre honneur, pour l’honneur de votre progéniture, dites tout. Le peuple veut savoir. Le jugement de l’histoire est souvent plus cruel que l’échafaud. Cher président souvenez-vous en juillet 1991 vous étiez à Mopti au seuil de votre maison paternelle vous avez dit que l’essentiel n’est pas d’avoir le pouvoir mais l’essentiel réside dans l’image que l’on laisse après le pouvoir. Telle est ma traduction en tout cas de ce célèbre adage peulh : So fi nati  yimbè nata so fi yalti yimbè yalta  è satèrè nata.

Bonne rédaction de vos mémoires pour l’histoire, frère malien, frère macinaké.

 

Boubacar  SOW, correspondant du journal Option en France

Source: Option

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct