Pour la réussite du dialogue national inclusif Le complexe Infaplus formule des recommandations et fait des propositions

Dans le but de proposer des recommandations de reformes pour alimenter le Dialogue National Inclusif au Mali, le Complexe Infaplusa organisé, hier, une conférence de presse sur le thème « Approche Educative dans le contexte de crise multiforme au Mali : contribution du complexe Infaplus au Dialogue national inclusif « . Elle était animée par le président du complexe Inaplus, Professeur Inamoud Ibny Yattara, en présence de plusieurs invités de marque.

 

Dans son exposé, le conférencier a expliqué que l’éducation joue rôle important à la résolution de la crise que notre pays traverse depuis un certain temps. Selon lui,  » l’éducation est une l’arme qu’il nous faut pour la stabilité de notre pays « . Et de souligner que cette conférence consiste également de partager et vulgariser les résultats des travaux des Organisations de la société civile (OSC).

Ajoutant que sa fondation est engagée pour la sécurité, la stabilité nationale et la paix universelle par la mise à disposition des résultats d’analyses et des propositions de recommandations de la réflexion sur les reformes pour alimenter le Dialogue National Inclusif au Mali. Au nom du complexe, M. Yattara a fait des propositions et des recommandations à savoir, sur le plan de la gouvernance et réforme du Secteur de la Sécurité, le complexe demande l’intégration d’une approche éducative de la sécurité de proximité  » plus proche des communautés  » et de la protection des droits des communautés ethniques dans le Plan Stratégique de Restructuration du secteur de la sécurité au Mali.

Sur le plan de réformes institutionnelles et constitutionnelles, ils demandent une réforme de l’éducation intégrant trois dimensions à savoir l’éducation reformulée qui prenne en compte le respect des normes des types de proposition d’éducation, l’éducation reformée qui prenne en compte une ingénierie pédagogique garantissant la sécurité du système éducatif malien dans un contexte de crise multiforme et une éducation refondée prenant en compte l’éducation comme une arme pour vaincre la guerre et le terrorisme et garantir le développement d’un pays (Place de l’éducation dans la constitution). Au plan de la communication (stratégique et spécifique), il propose une analyse des enjeux et des défis (géo) stratégiques de 2012 à nos jours etc… Enfin il suggère au gouvernant de garantir ou acheter la Paix par l’Institution d’une approche  » Education à la Paix et à la Sécurité  » dans le Plan de Communication Stratégique des acteurs Institutionnels. Précisant que les OSC et Communicateurs doivent « occuper une place dans la Responsabilité de Protection « .

Yaya KANITAO

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *