Pour la réussite du Dialogue National Inclusif: IBK prêt à rencontrer tout le monde, même à domicile

Rassembler la société civile, la classe politique, les autorités traditionnelles, les leaders religieux…, le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita se montre déterminé pour faire converger toutes les forces vives de la nation autour du dialogue national inclusif.


« J’irai chercher tout le monde même quand il s’agira d’aller les trouver chez eux à domicile », déclare le Président IBK rencontrant vendredi dernier, à Koulouba, les responsables des partis signataires de l’Accord politique de gouvernance.

La rencontre du chef de l’Etat avec les partis signataires de l’accord politique non membres de l’EPM, notamment le Front de Sauvegarde de la Démocratie (FSD-SAP), le Mouvement Force Démocratique pour la Prospérité (FDP-Malikoura) et la Coalition des Candidats pour le Mali (CCM) participe des actions favorisant la réussite du dialogue national inclusif.

A cette rencontre, les responsables politiques non membres de l’EPM, ont tous remercié et félicité le Président IBK pour son amour pour le Mali, son esprit de paix et de grand rassembleur.

Se montrant disponible et prêt à accepter tout pour l’intérêt du Mali, le Président Kéita a réaffirmé à ses interlocuteurs qu’il ne se lassera jamais de tendre sa main et de continuer à discuter avec tous.

Par cette déclaration, le président Keita ne semble laisser personne sur le quai pour la réussite du dialogue national inclusif dont les concertations à la base ont eu lieu (ou en cours à certains endroits) dans les six-cent onze Communes, les cercles, les régions, le District de Bamako et les Ambassades et Consulats.

Recueillir les propositions et suggestions des maliens

Débutées le lundi 07 octobre, selon le calendrier établi à cet effet, les concertations à la base en vue de recueillir les propositions et suggestions des Maliens sur leurs attentes sur le dialogue national inclusif se poursuivront jusqu’au 22 du mois en cours. Des concertations qui apporteront l’apport des forces vives au processus de réforme institutionnelle à venir.

Seul parti politique sur l’échiquier national à avoir annoncé sa non-participation au dialogue national inclusif, l’URD estime que les conditions de sa participation n’ont pas été prises en compte par les organisateurs. Selon un cadre politique du parti au pouvoir, Soumaïla Cissé doit revenir dans le processus étant donné que des partis politiques membres du FSD signataires de l’accord politique de gouvernance ont renouvelé leur soutien pour la réussite du dialogue national inclusif, initié par le Président IBK.

Ousmane MORBA

……………………

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF

IBK rassuré par les acteurs politiques

L’inquiétude par rapport à la tenue du dialogue national inclusif se dissipe. Le Front de Sauvegarde de la Démocratie (FSD-SAP), le Mouvement Force Démocratique pour la Prospérité (FDP-Malikoura) et la Coalition des Candidats pour le Mali (CCM) restent soudés derrière le Président IBK pour ses solutions de sortie de crise au Mali.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, a rencontré le jeudi 17 Octobre 2019, dans la salle des banquets du palais présidentiel de Koulouba, les partis signataires de l’accord politique, non membres de l’EPM mais ayant pour seul souci le Mali.

Le Front de Sauvegarde de la Démocratie (FSD-SAP), le Mouvement Force Démocratique pour la Prospérité (FDP-Malikoura) et la Coalition des Candidats pour le Mali CCM étaient venus échanger avec le Chef de l’Etat sur le dialogue national inclusif, en cours dans notre pays.

Messieurs Djibril Tall et Amadou Thiam ont témoigné de leur gratitude au Président IBK, pour son amour pour le Mali, son esprit de paix et de grand rassembleur pour le Mali. Tous ont jugé opportun la vision présidentielle de favoriser la création de cet espace d’échanges et de concertation qui est le dialogue national inclusif, et encouragé le Président de la République, à continuer à rassembler les Maliens dans leur entièreté, chose qu’il a toujours faite en mettant tout de côté quand il s’agit du Mali.

Le FSD-SAP, le FDP-Malikoura et le CCM ont demandé au Chef de l’Etat de continuer ses efforts afin d’amener ceux qui ne sont pas dans le Dialogue National Inclusif autour de la table. Avant de rassurer IBK de leur soutien et de leur engagement total et citoyen quand il s’agira de l’émergence d’un Mali de paix où il fait bon vivre. Ainsi déclarera le porte-parole du FSD-SAP, Djibril Tall : « Votre foi en Dieu et votre amour pour le Mali, vous ont amené à un moment historique de la vie de la Nation à tendre vos mains à tous les Maliens, notamment les partis politiques et toute la société civile. Et, surtout votre humilité à accepter un document consensuel qui a répondu à nos aspirations. Péripéties d’une démarche, cet accord ne serait possible, si votre engagement personnel à bâtir un Mali de paix, de sécurité et de développement n’avait pas été ».

Le Président Kéita a réitéré sa main tendue et sa disponibilité à continuer à discuter avec tous, même quand il s’agira d’aller les trouver chez eux à domicile. Car rien ne vaut le Mali et surtout quand il s’agit d’un devoir de génération pour l’avenir de tous dans un Mali souverain et apaisé allant debout vers son développement.

Cyril ADOHOUN

…………………

Les Brèves de L’Observatoire

IBK solidaire de la doyenne du District de Bamako

Respectant la tradition du mois de la solidarité, le Président IBK a offert la cola, un bélier et d’autres cadeaux à la doyenne du District de Bamako, Mme Diarra Kadia TOGOLA dite Aya.

Ibrahim Boubacar KEÏTA, Président de la République, a rendu visite dans l’après-midi du 16 Octobre 2019, à la doyenne du district de Bamako, Mme Diarra Kadia TOGOLA dite Aya, avec résidence à Djicoroni -Para « Abdoulayebougou» en Commune IV du district de Bamako. Aya est aujourd’hui âgée de 128 ans.

Cette manifestation constante et régulière de solidarité envers les aînés, et les parents, le respect de nos Us et Coutumes est une des valeurs fondamentales de notre société, qu’incarne IBK depuis toujours. Elle rentre dans le cadre de la 25ème édition du mois de la solidarité célébrée chaque mois d’octobre dans notre pays. Le thème de cette année est : « Contribuer à la Sécurité nationale est une responsabilité citoyenne et un devoir de solidarité ».

Aya, se porte bien selon ses filles. Elles rapportent que leur maman est friande de spaghetti et de poulet grillé. Lors de la visite de courtoisie du Président de la République, elle était entourée de ses 03 enfants. De nos jours elle a 54 petits-enfants, filles et garçons.

Le Président de la République, pour la cinquième fois successive auprès de Aya, a déclaré: « Tu es très lucide encore, je te souhaite une bonne santé et longévité. Madame IBK, je suis venu renforcer notre mariage. J’ai amené avec moi les colas, un bélier et d’autres cadeaux ».

« IBK, Allah Ki Ka fanga dêmê », a conclu Aya.

IBK avant de quitter Mme Diarra Kadia Togola, a demandé à notre patrimoine humain de la capitale du Mali, de continuer à faire des bénédictions de bonheur et de prier notre Seigneur afin que notre beau pays retrouve rapidement la paix, la stabilité, la quiétude des populations et aller à son développement socio-économique.

Au Mali, la belle chaîne humaine entre tous les fils et toutes les filles du pays en ces moments difficiles , où nos plus hautes autorités sont engagées constamment en faveur de la paix , de la réconciliation nationale à travers un dialogue national inclusif, le vivre ensemble ; où tous se tiendraient la main vers un avenir où il y aurait moins de faim, moins de misère, moins de maladie, est la preuve que la solidarité est une valeur et exigence si importante pour le Président de la République depuis son accession à la magistrature suprême en 2013.

IBK reçoit le lauréat Serge DANIEL, Prix Norbert Zongo du meilleur journaliste d’investigation 2019 du continent africain

“Ainsi Serge est décoré” c’est par ces mots que le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA a commencé l’audience qu’il a accordée dans l’après-midi du 15 Octobre 2019, au Palais présidentiel de Koulouba, au Journaliste et Ecrivain africain Serge Daniel.

Le Président de la République accorde un grand prix à l’excellence dans le domaine de la presse et surtout à la qualité de traitements de l’information, les comptes rendus, analyses, que les journalistes, mettent à la disposition des usagers de l’information. Serge Daniel accompagné des représentants de la Maison de la presse du Mali, était venu présenter au Président de la République, Champion pour les Arts , la Culture et le Patrimoine de l’Union Africaine ses prix: le Prix continental Norbert Zongo du meilleur journaliste d’investigation Presse écrite et en ligne sur le continent Africain, et le Prix Norbert Zongo d’investigation GRAND PRIX SEBGO d’OR sur le continent Africain, toutes catégories ( presse écrite, radio, Télévision).

L’article primé intitulé : « Nord du Mali, un carreau de feu placé dans le ventre du Sahel », a été publié dans un supplément dans la lettre confidentielle du Mali ( LLCM) dont il est également directeur de publication.

Le prix continental a été décerné lors de la 8e édition du festival international de la liberté d’expression et de la presse (FILEP) de Ouagadougou.

Fier et très heureux d’avoir été de la délégation malienne à cette grande rencontre de la presse africaine du 28 septembre 2019 à Ouagadougou en présence d’éminents hommes de médias, Serge Daniel à sa sortie d’audience a exprimé sa gratitude au Président de la République.

Par rapport à la situation actuelle au Mali, le journaliste et Ecrivain, grand investigateur en concluant a lâché « il y a des forces centrifuges, des forces centripètes. C’est avec l’implication de toutes ces forces qu’on va s’en sortir. J’ai toujours dit que le Mali est un pays immortel ».

En plus de ces deux prix, Serge Daniel avait reçu du jury constitué de journalistes, de juristes chevronnés un chèque de deux millions de FCFA.

L’audience s’est déroulée en présence du Ministre en charge de la communication, le Ministre secrétaire général de la Présidence de la République et le Conseiller Technique en Charge de la Communication et des Relations Publiques de la présidence.

3 nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance à IBK

Le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a reçu successivement dans d’après-midi du 18 Octobre 2019, les lettres de créance de 03 nouveaux Ambassadeurs agréés auprès de notre pays.

Il s’agit de S.E.M.Ata-UI-Munim Shahid du Pakistan avec résidence à Alger, de S.E.M Aleksandar JANKOVIC de la République de Serbie avec résidence à Alger, et de S.E.M ILIJA ZELALIC de la République de Croatie avec résidence à Alger.

Après le cérémonial de présentation des lettres de créance, le Président de la République a accordé à chacun des trois nouveaux diplomates une audience pour évoquer la qualité des liens d’amitié et de coopération entre le Mali et leur pays respectif. Tous les trois nouveaux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires ont exprimé leur gratitude au Chef de l’Etat, à l’issue du cérémonial solennel. Ils se sont tous engagés à s’investir pleinement dans le raffermissement des liens d’amitié et de coopération entre le Mali et leur pays respectif.

En marge du cérémonial de présentation des lettres de créance et à l’issue de son audience avec le nouvel ambassadeur de la République de Serbie auprès de notre pays, S.E.M Aleksandar JANKOVIC, a remis à IBK, en le nom de son Président de la République, la médaille de l’Ordre de la République de Serbie que lui avait été décernée, à Belgrade le 15 février 2016.

Cette distinction honorifique pour le Mali et pour IBK, est le signe de la reconnaissance du mérite, du Président de la République de Serbie et du peuple Serbe au Président de la République du Mali et au peuple malien, pour le développement et la consolidation de la coopération et des relations d’amitié entre nos deux pays.

Le Roi du Royaume de Suède chez IBK

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu en visite de courtoisie en début de soirée de mercredi 16 octobre 2019, au Palais Présidentiel de Koulouba Sa Majesté le Roi Carl XVI Gustaf du Royaume de Suède, accompagné de l’Ambassadeur de Suède au Mali et de certains haut-gradés des forces armées Suédoises, parmi lesquels le lieutenant-général Jan Salestrand et le vice-amiral Jan Tornqvist.

Le Royaume de Suède contribue à la paix et à la stabilité au Mali à travers la MINUSMA, l’EUTM, ECAP avec 300 soldats basés dans la Région de Tombouctou. Rien n’a filtré de cette visite de courtoisie.

Cependant, on peut noter que l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume de Suède au Mali, qui a remis à IBK il y’a moins d’une semaine ses lettres de créance, avait magnifié le soutien continu du Royaume de Suède au Mali et le renforcement des relations d’amitié et de coopération entre nos deux pays.

Le Président de la République a profité de cette occasion pour offrir à Son Altesse des cadeaux en souvenir de son passage au Mali.

Rassemblées par la Rédaction

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *