Pour diffamation du président IBK : plainte contre le Biprem !

La polémique continue à s’enfler autour de la plainte du Biprem contre le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita pour haute trahison, dilapidation des fonds publics. Cette plainte du Biprem qui a longtemps défrayé la chronique semble beaucoup irriter les proches de Koulouba dont certains ont décidé de passer à l’offensive. En tout cas, le Collectif des associations pour le développement socio-économique et la paix au Mali, constitué d’une centaine d’organisations de la société civile a, à son tour, porté plainte contre le Biprem pour diffamation contre la personne d’IBK.*

Collectif associations developpement socio-economique paix Mali

Ce collectif accuse le Biprem de vouloir ternir l’image du président de la République et par ricochet celle du Mali. La plainte du Collectif contre le Biprem, selon ses responsables, a été déposée et enregistrée au Tribunal de grande instance de la Commune III du district de Bamako le 14 mars dernier à travers le conseil du cabinet Me Modibo Cissé, avocat à la Cour.

Cette plainte contre le Biprem se justifie, selon les responsables du Collectif, du moment où le Biprem a porté de fausses accusations contre le président de la République, première institution du Mali.

“Nous nous sentons visés en tant que citoyens responsables par ce montage. C’est une atteinte grave à la stabilité et à la cohésion dans notre pays, qui peine à se mettre d’une grave crise qui a fait trop de victimes et de dégâts et porté préjudice au développement économique et social de notre pays”, a affirmé la présidente du Collectif, Mme Marie-Reine Koné. Aussi, le Collectif justifie sa plaine contre le Biprem par l’article 16 de la constitution du Mali qui dispose “qu’en cas de calamité nationale constatée, tous les citoyens ont le devoir d’apporter leur concours dans les conditions prévues par la loi”.

Lors d’une conférence de presse animée le 24 mars 2016 à la Maison de la presse, les responsables du Collectif ont qualifié la plainte du Biprem de “plaisanterie de mauvais goût”. Selon eux, le Biprem, créé par l’ex-junte de Kati, n’est constitué que des “d’opportunistes inconstants qui savent jouer sur la fibre patriotique pour déstabiliser le pays au profit d’intérêts que les Maliens ignorent”.

Le Collectif des associations pour le développement socio-économique et la paix au Mali appelle les citoyens maliens qui ont l’amour du pays à se lever comme un homme pour barrer la route à ce qu’il considère comme de l’incivisme ou de la diversion.

Rappelons que le Biprem en portant plainte contre IBK, accuse celui- ci de haute trahison suite à sa “gestion chaotique” de la crise du nord, l’utilisation abusive et injustifiée des fonds publics ( surfacturations dans l’achat du Boeing présidentiel, des équipements militaires, des équipements et intrants agricoles, augmentation injustifiée du budget de la présidence, etc.)

A. Berthé

Source: Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *