Politisation de l’opération « Bamako ville propre » : Amy Kane accuse des hommes politiques dont Oumar Mariko d’incitation à l’émeute

La réaction d’Oumar Mariko

OUMAR MARIKO docteur politicien parti sadi

 «Ami Kane me fait pitié ! Elle n’a rien faiten 2012 avec la chute d’ATT qui était pourtant son ami»

Lors d’une réunion tenue hier Lundi dans les locaux du Gouvernorat avec les acteurs de la société civile, Amy Kane a accusé l’honorable Oumar Mariko d’être derrière les manifestants. «Des hommes politiques se sont greffés aux manifestants.  De sources dignes indiquent que l’honorable Oumar Mariko a tenu une rencontre secrète avec certains manifestants» a-t-elle dit. L’accusé que nous avons joint par téléphone ne s’est pas contenté de démentir. Il fait de graves révélations sur son accusatrice. Lisez plutôt !

La rencontre a enregistré la présence  du Maire du District Adama Sangaré, les maires des différentes communes, le Président de la Chambre de commerce, Youssouf Bathily,  les associations religieuses,  les forces de sécurité…

D’entrée de jeu le Gouverneur dira que «tout est négociable sauf l’arrêt de l’opération». Aussi de rappeler qu’«avant de commencer,  nous avons rencontré toutes les sensibilités: les  familles fondatrices de Bamako, les chefs de quartiers, les imams, la Cafo, Sabati entre autres… On a demandé aux différents maires d’annuler toutes les autorisations provisoires et de signifier par acte d’huissier l’ordre de déguerpissement… Contrairement à ce que l’on dit, on n’est pas rentré dans les marchés, ce sont les trottoirs qui ont été libérés…  Nous présentons nos excuses à tous les commerçants pour les désagréments. Nous avons initié cette opération pour soulager les populations… Nous voulons assainir la capitale. On était tous convenus sur cette décision, tous les acteurs concernés (bureau régional des commerçants détaillants, le syndicat des transporteurs, les familles fondatrices, les religieux, les mouvements de jeunes et de femmes). A ma grande surprise… Si cela s’est produit aujourd’hui, dommage alors! Mais nous les exhortons à ne pas personnaliser la chose. Nous disons aux populations de Bamako que la décision sera appliquée. Bamako ne peut pas rester  comme ça !». 

Aux dires de la conférencières, certaines mairies ont déjà identifié des places pouvant accueillir certains détaillants dans les communes II, III,  IV,  V et  VI.

«Ces endroits qu’on dit «épargnés notamment Bla-Bla, Terrasse sont liés par un contrat avec la CII. Les services ont été saisis afin de voir comment démolir les parties qui empiètent les voies publiques.

Je suis d’accord avec le dialogue, pas un bras de fer non ! Les casses et Barricades ne m’intimident pas. Je n’ai peur que de Dieu. Si dans l’erreur, je suis prête à me rétracter. Qu’est-ce que Modibo Keita a fait pour que son statue soit détruite ?».

Aussi Amy Kane de poursuivre en ces termes : «Je n’ai dit à personne que c’est en prélude au sommet Afrique –France que cette opération est engagée».

Coulou

 

La réaction de Mariko :

«Ami Kane me fait pitié… Elle n’a rien fait en 2012 avec la chute d’ATT qui était pourtant son ami»

Joint par téléphone  l’honorable Oumar Mariko s’est en effet inscrit en faux contre les allégations du Gouverneur Amy Kane contre sa personne. «S’il m’arrivait de tenir une réunion secrète, jamais Amy Kane ne le saura,  elle me fait pitié» nous a-t-il confié.

Et de poursuivre : «la méthode est mauvaise, Elle ne s’est pas comportée comme elle le devait… Ce n’est ni le moment ni le contexte ! Et puis, elle a dit qu’elle a rencontré toutes les autorités politiques. Je dis et je précise que nous, en tant que parti et élus, n’avons pas été consultés. Il faut restaurer au marché sa fonction. Ils ont laissé les maires morceler les marchés, construire des bâtiments là-dans finalement ils ont chassé ceux qui n’ont que des étals. Moi je veux qu’elle aille casser tous ceux qui ont occupé des espaces verts, les terrains de football afin de les réhabiliter… Pourquoi ils n’ont pas refusé de prendre les impôts et taxes ? Pourquoi continuer de donner des autorisations de s’installer» ?

Aussi de rappeler que le Dimanche il était au siège du parti avec l’honorable Amadou Araba qui rencontrait certains membres du SADI. Le matin et le soir, il s’est rendu chez Drissa Keita puis à un mariage avant de partir chez Victor Sy jusqu’à 19 h. «Ensuite je suis rentré chez moi… Je n’ai rencontré personne ! ».

Dans un autre registre, poursuit le Député Sadi, «Ami Kane et moi on se connait. En 1980. Elle sait ce qu’elle a fait. Elle nous aspergeait de gaz. Elle est notre grande-sœur, mais de par sa fonction, elle nous a menti en 1980. Aussi en 1991, on a renversé Moussa. Elle n’a pu rien faire. Rien non plus en 2012 avec la chute d’ATT qui était pourtant son ami».

Propos recueillis par Coulou

 

Encadré

L’aveu d’injustice

Faire de Bamako la ville-coquette d’antan reste le souci de tous. Mais comment ? Quel est le prix à payer avec la méthode Ami Kane? L’avenir nous le dira. D’ores et déjà, il nous revient de dire qu’il  a fallu des incidents pour qu’elle invite les acteurs à table. Pour quoi pas avant et en associant tous ses exception ce, dans la mesure où a-t-elle elle-même reconnu, il s’agit d’une affaire de tous?

Par ailleurs, à ses dires,  «les endroits qu’on dit «épargnés» notamment Bla-Bla, Terrasse sont liés par un contrat avec la CII. Les services ont été saisis afin de voir comment démolir les parties qui empiètent les voies publiques». Mais à ce que l’on sache, tous les occupants ont justement un contrat avec la mairie qui leur a justement livré les autorisations. Alors pourquoi un tri sélectif. Elle a bel et bien épargné les riches comme nous le disions dans notre précédente livraison. Nous vous proposons cet article à la relecture.

B.S. Diarra

 

Opération amy kane

Elle épargne les riches

Pendant que certaines boutiques, kiosques et installations appartenant à des moins nantis font objet de démolition, certains, au contraire ont eu la grâce de celle qui se dit en mission commandée. Vrai, les riches parmi les expatriés ainsi que les tenants actuels du pouvoir en place (siège du RPM) ont été épargnés.

Sur la «Rue princesse» à l’Hippodrome, des installations de part et d’autres ont été démolies mais le Bar «Bla-Bla», «La Terrasse» et la station «OXYX». Ces endroits appartiennent à de puissants opérateurs économiques, nationaux et expatriés. On parle même d’un proche de «La Famille».

Le mur du siège de la Jeunesse RPM, pourtant empiétant la voie publique n’a été nullement touché. Toute chose qui prouve à suffisance le jeu trouble d’Amy Kane.

Une justice à deux vitesses assurément ! Quelqu’un aurait-il été corrompu et/ou dissuadé ? Le tout nouveau  gouverneur du District de Bamako Mme Sacko Ami Kane visiblement en quête de renommée là de poser un acte majeur susceptibles d’avoir de graves conséquences.

La décision s’inscrit, dit-on, dans la dynamique de l’organisation du Sommet Afrique –France que notre Pays est censé abrité en début 2017. La 1ère étape concerne la Commune 2 et 3 dont  plusieurs rues ont été entièrement nettoyées.

Le Bâtisseur N° 12 DU Mardi 26 juillet 2016

Source : La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *