Politique : la Majorité rencontre l’opposition le 19 mars prochain

 

ibrahim boubacar keita ibk classe politique majorite opposition rencontre

Les rencontres entre la majorité présidentielle et l’opposition ne sont pas des plus habituelles, dans notre pays, depuis que le président Ibrahim Boubacar Keïta est aux affaires. Cette situation (qui n’est pas du tout enviable dans un pays qui, aujourd’hui plus qu’hier, a besoin de toutes ses ressources pour se relever de la crise) interpelle particulièrement la classe politique, majorité et opposition. 

Le 19 mars prochain, opposition et partis politiques de la majorité présidentielle devront se rencontrer. L’information a été donnée par la bouche la plus autorisée, Boukassoum Haïdara, président du Conseil économique social et culturel et non moins président de la Convention des partis politiques de la majorité présidentielle. Le président de la CMP a donné la nouvelle, le dimanche dernier au cours de la rencontre quadripartite opposition, majorité, Cma et plateforme ; une rencontre organisée au Cicb pour réfléchir sur les voies, moyens et mécanismes permettant de dépasser les écueils qui se sont érigés sur le chemin de la mise en œuvre de l’accord de paix signé il y a plus de huit mois, mais dont l’application pose toujours problème sur le terrain. Mais, on sait que, dans notre pays, il n’y a pas qu’au sujet de l’accord que les positions divergentes. Même au niveau de la classe politique, il y a souvent de sérieuses divergences de vue, notamment entre majorité et opposition. Cette situation a été d’ailleurs rappelée (au cours de la rencontre)  par un responsable intervenant au nom d’un groupe armé, en la personne de Me Harouna Toureh de la CMFPR. Celui-ci, évoquant la volonté affichée aujourd’hui par les groupes armés (Cma et plateforme) d’inscrire leurs actions dans le sens de la paix, a jeté un pavé dans la mare des politiciens, auxquels il a demandé de prendre l’exemple sur les groupes armés, en ayant la même attitude conciliatrice, à un moment où notre pays a plus besoin d’unité, de cohésion, que de divisions. Et, c’est en réagissant aux différentes préoccupations soulevées, lors de ce forum dédié à la paix, que Boulkassoum Haïdara, président de séance, a déclaré, assis côte à côte avec Tiébilé Dramé, qu’une rencontre est prévue, le 19 mars 2016, entre les partis politiques de la majorité présidentielle et ceux de l’opposition. Le président de la CMP n’a pas précisé les questions, voire les sujets qui seront abordés lors de cette rencontre avec l’opposition. Mais, avec tout ce qu’il a y a eu comme divergences entre les deux bords ces derniers temps, notamment au sujet de certaines questions d’intérêt national (engrais frelatés, marché des tracteurs, prix d’acquisition de l’avion présidentiel….) on peut s’attendre à ce que le niveau des débats soit très relevé. Pourvu qu’on comprenne que l’un des intérêts de l’exercice c’est aussi de s’entendre dire ses fautes par l’autre, dans les limites…..de la courtoisie.

 

Source : la Rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *