Politique des communautés africaines chez nous Vie ! L’UFDG se porte bien Bamako

opposants guinéens Sidya Touré Cellou Dalein Diallo

 En provenance de Dakar, un Responsable du parti de l’opposant guinéen, El hadj Cellou Dalein Diallo, était dans notre pays la semaine dernière. C’était dans le cadre d’une visite de famille. En marge de ses prises de contacts, il a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire fédéral de la section de son parti à Bamako, Monsieur Boubacar Condé.

 Le vendredi 15 novembre dernier,  de 18 Heures 30 minutes à 21 heures. Dans cet intervalle, le Secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée-UFDG, Boubacar Condé, a reçu une visite de courtoisie d’un Responsable du parti du charismatique opposant guinéen, le Banquier Cellou Dalein Diallo.  La délégation de visiteurs était conduite par Mallal Diallo, conseiller spécial du leader de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo. L’hôte de monsieur Boubacar Condé était de provenance de Dakar d’où il est arrivé accompagné du Responsable de la jeunesse de son parti  au Sénégal, pays de la Terranga. En la personne d’Abdoul Ghoudoussou Diallo.

 

 

 

Pour la circonstance, le Secrétaire fédéral de la section malienne de l’UFDG était entouré de ses proches collaborateurs et plusieurs autres membres actifs du Bureau fédéral.

Comme il fallait s’y attendre, quelques  militants et sympathisants du parti-locomotive de l’opposition  guinéenne y étaient. Cependant, il y en a eu qui ont protesté du fait de n’avoir pas été conviés massivement à la rencontre en question.

 

 

 

Au passage,  signalons qu’au regard des activités que mène légalement ce parti dans Bamako notamment, l’UFDG est bien implantée sur le territoire malien. Selon Boubacar Condé, elle (UFDG) est l’une des rares formations politiques africaines reconnues légalement  au Mali et régulièrement opérationnelles sur le terrain.

 

 

 

La rencontre dont il est question ici s’est déroulée au quartier de Sébénikoro, Commune IV du district de Bamako, au domicile d’El hadj  Amadou Bah (Opérateur économique guinéen), Trésorier Général du Bureau fédéral.

 

 

 

Dans son traditionnel mot de bienvenue, Monsieur Boubacar Condé a informé ses camarades de la vie et  du  fonctionnement du parti dans sa section. Il a passé en revue les conditions dans lesquelles les élections présidentielles de 2010  et celles législatives de 2013 se sont déroulées.

 

 

 

Les rapports entretenus avec la section du Rassemblement du Peuple de Guinée-RPG (parti au pouvoir en Guinée) et les autres partis politiques guinéens représentés ici au Mali ont été abordés par le Secrétaire fédéral de l’UFDG au cours de cette rencontre.

 

 

A ce niveau, les relations politiques et les rapports humains ont  été jugées vraiment «responsables, fraternels  et respectueux».

 

 

.

Cependant, c’est avec  la section de l’UFR de Monsieur Sidiya Touré qu’il aura été relevé des regrettables cas de fâcherie. Précisément, avec Monsieur Sitta Camara, Secrétaire fédéral de l’UFR. Ce qui est paradoxale étant donné que l’UFR fait aujourd’hui partie de la crème de l’opposition guinéenne tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Guinée.

 

 

Dans la foulée, Monsieur Condé a mis l’occasion à profit pour soumettre à l’appréciation lucide de ses hôtes la politique du nouvel ambassadeur de la Guinée à Bamako, Son Excellence Kabiné Condé, dans la gestion des affaires courantes de la communauté guinéenne dans sa juridiction diplomatique et consulaire. Notamment, sur le plan socio-politique.

 

 

En conclusion,  le Secrétaire fédéral, Boubacar Condé, a réitéré l’invitation  (devenue une réclamation sans cesse) des Ressortissants guinéens à Kayes (première Région  du Mali) faite au président du parti, El hadj Cellou Dalen Diallo.

 

 

Dans sa déclaration-réponse, Monsieur Mallal Diallo s’est félicité de l’ensemble des performances du parti  en République du Mali et du climat d’hospitalité légendaire malienne.

 

 

Bien qu’étant donné qu’au  Mali ici  il n’y a pas un Africain étranger, force est d’admettre que, sur le plan  géopolitique,, Bamako fut toujours  par les Guinéens  comme un prolongement de la Haute Guinée (cette Région est la seule en Guinée où, pour l’opposition, prévalent encore toutes sortes de difficultés d’agir démocratiquement).

 

 

Concernant la situation du parti sur le plan national et à l’extérieur de la Guinée, le Conseiller spécial du président de l’UFDG a fourni  à ses interlocuteurs de larges informations assortis de sages conseils.  Il leur a mis à même d’apprécier les performances du parti et les preuves de compétences du directoire national, de son président, les sacrifices consentis et les perspectives. C’est afin de juger sans illusion le bilan parcouru, d’apprécier, à  leur juste valeur, les acquis à consolider et les défis majeurs à relever. Il les  a exhorté  d’œuvrer davantage à l’implantation du parti  sur  toute l’étendue du territoire national malien, au renforcement de ses cellules de  base et à la réflexion approfondies des objectifs auxquelles  qu’il s’est fixés  d’ici à 2015. Il a instruit les Responsables de la section de Bamako à mettre en place dès maintenant une commission de réflexion par rapport au prochain congrès du parti devant se tenir courant 2014 à Conakry.

 

 

En suite, la parole à été donnée aux participants  pour intervenir. Qui  par des questions d’actualité pertinentes, qui par  des observations et des contributions requises, tous ont eu l’opportunité de s’exprimer librement et en toute Démocratie sur la situation du parti  tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de leur pays.

 

 

Côté scrutins présidentiel et législatif (de 2010 et 2013), les intervenants se sont anxieusement interrogés sur ce qu’il conviendra d’appeler la «spécificité guinéenne» en matière électorale et dans la gestion des réclamations liées aux contentieux y afférents.

 

 

Pour les uns et les autres, la présente rencontre a servi d’occasion de renouveler à la Direction nationale de l’UFDG l’engagement démocratique et sans faille des militants et sympathisants de la fédération du Mali-Bamako à ses côtés.

 

 

 

Après avoir pris acte des préoccupations de ses interlocuteurs, Mallal Diallo s’est efforcé d’apporter de réponses  appropriées. Pour les sujets  dépassants de ses attributions, il  promet de  les transmettre à qui de droit.

 

 

 

En séance tenante, le président du parti, Cellou Dalen Diallo, a été joint au téléphone. Celui-ci a, en substance, annoncé que la Région de Kayes sera inscrite dans les étapes de ses prochaines tournées à l’échelle sous-régionale.

 

 

En suite,  ce fut l’occasion pour le jeune Ghoudoussou Diallo du Sénégal de s’adresser à ses compatriotes résidents au Mali. Il a éclairé la lanterne  de  tous sur l’expérience de sa fédération à l’issue des  dernières présidentielles et législatives guinéennes. Et, dans  cette optique, il  sera convenu d’établir entre les sections ‘‘UFDG/Bamako et UFDG/Dakar’’des cadres de concertations périodiques et d’échange d’informations et d’expériences stratégiques.

 

 

En somme, c’est sur une note de satisfaction totale accompagnée des prières dites pour la Guinée et le Mali que la rencontre a pris fin à 21h 00.

Habib Diallo

SOURCE: Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *