Plénière à l’AN sur l’insécurité et la pénurie de cartes d’identité nationale : le ministre de l’Intérieur assure sans rassurer

L’Assemblée nationale a tenu, ce jeudi, une plénière dans la salle Modibo Kéita. Au menu de cette plénière : question d’actualité sur l’insécurité grandissante dans les villes et campagnes, la pénurie des cartes d’identité nationale, l’adoption du procès-verbal de la plénière précédente, mise en place d’une commission d’enquête parlementaire et l’adoption de plusieurs projets de loi intéressant la vie de la nation

 general sada samake ministre securite interieur protection civile

C’est le Premier ministre, Moussa Mara qui était visé par cette question d’actualité initiée par l’Assemblée nationale, mais puisqu’il s’agit de l’insécurité, c’est le ministre de l’Intérieur qui a fini par répondre à l’essentiel des questions posées par les honorables députés.

Notons que l’insécurité a pris du galon ces dernières années dans notre pays, surtout avec l’occupation, en 2012, des régions du nord. Malgré un léger mieux, les populations ne dorment que sur un œil et demi.

Bombardé de questions sur l’insécurité galopante dans les villes et campagnes et surtout dans les régions du nord, le ministre de l’intérieur, Gal. Sada Samaké a assuré sans rassurer. C’est du moins ce que l’on peut dire au regard des réponses fournies par ce dernier suites aux questions des élus de la Nation.

Les questions des intervenants ont porté essentiellement sur l’occupation de Kidal et de certaines localités du nord par les bandits armés et des djihadistes, sur les braqueurs qui dictent leur loi partout au Mali, les attaques de domiciles privés, l’insécurité routière. S’y ajoutent, les questions sur la pénurie de cartes identité ainsi la spéculation dont ces cartes font l’objet au Mali, etc.

Face aux questions sur l’insécurité multidimensionnelle et omniprésente au Mali, le Gal. Samaké n’a eu qu’une seule réponse ou presque. «L’insécurité est une réalité au Mali, mon département est train de prendre toutes les mesures pour la combattre», a-t-il toujours répondu aux députés.

Le ministre de l’Intérieur a profité de l’occasion pour évoquer le manque de moyen auquel font face les forces armées et de sécurité maliennes. «Nos forces armées et de sécurités font face à une réelle situation d’insécurité avec des moyens limités», a-t-il déclaré.

Autres formes d’insécurités évoquer au cours de cette plénière : les multiples marches de protestation à Bamako, la magouille autour du recrutement dans la police et l’armée.

Des mesures, a expliqué le ministre, sont prises pour interdire certaines marches de protestation qui ne sont qu’une défiance à l’autorité de l’Etat.

Qui parle de sécurité, parle aussi d’état civil sécurisé.

Mais il se trouve qu’au Mali, il y a non seulement la pénurie de cartes d’identité nationale, mais aussi ces cartes sont ne sont pas sécurisées.

Sans entrer dans les détails, le ministre de l’Intérieur a reconnu, sans détour, la pénurie de cartes d’identité qui prévaut actuellement, au Mali. Avant d’indiquer que cette question ne sera définitivement résolue qu’avec l’achèvement du Recensement administratif à caractère électoral et d’Etat Civil (Ravec) qui permettra de sécuriser l’état civil malien. Aussi, le gouvernement, a-t-il ajouté, entend prolonger la durée de validité de la carte d’identité nationale dans les années à venir.

Le Gal. Samaké a également saisi l’occasion pour rappeler le prix officiel de la carte d’identité nationale qui ne coûte que 1700 F CFA. Alors qu’elle est livrée entre 5000 F CFA et 20 000 F CFA dans certaines localités et commissariats du Mali. Il s’agit là d’une spéculation sauvage autour de la carte d’identité nationale. A en croire le Gal. Sada Samaké, de nombreux policiers et gendarmes ont été arrêtés déjà dans cette histoire de care d’identité nationale et les enquêtes continues afin de démanteler cette mafia.

S’agissant du passeport malien, il est livré à 50 000 F CFA. Et le ministre de clôturer que des dispositions sont en train d’être prises pour faire de ce passeport, l’un des plus sécurisés d’Afrique.

MLSDIBE

source / RADACTION

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.