PASSEPORT : Sada Samaké prend des mesures d’assainissement

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile informe les citoyens qu’en vue d’amoindrir les difficultés que les usagers rencontrent ces temps-ci dans l’obtention du passeport, le Gouvernement a pris les mesures suivantes :

  • sada samake ministre securite protection civile assemblee nationale deputemise en place, à compter de la journée du jeudi 23 juillet 2015, de plusieurs équipes de travail à la Direction de la Police des Frontières (immigration) pour traiter toutes les demandes en attente. Ces équipes travailleront 24 heures/24 jusqu’à l’épuisement du stock des 9000 dossiers non traités ;
  • présence physique obligatoire pour tous les demandeurs de passeport qui se présenteront à la Police des Frontières (immigration), tous les jours ouvrables, entre 6 heures 30 minutes à 8 heures, pour le dépôt. Aucun document n’est accepté au-delà de 8 heures. En conséquence, tout attroupement devant le service de l’immigration est interdit ;
  • pour la réception des documents, c’est-à-dire au moment de l’enregistrement des demandes, la priorité est donnée aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux femmes, aux enfants et enfin aux hommes ;
  • une période de deux (2) semaines est désormais instituée entre le dépôt du dossier de demande et le retrait du passeport ;
  • ouverture à l’immigration d’un guichet spécial pour les cas d’urgence, c’est-à-dire les malades nécessitant une évacuation sanitaire, les étudiants boursiers, les agents de l’Etat devant se rendre en mission et les sportifs. Les demandeurs doivent faire la preuve de leur statut ;
  • ouverture des points de dépôts (guichets) à plusieurs endroits afin de séparer les lieux de dépôt et de retrait ;
  • mise à disposition des citoyens des fiches de demande d’obtention du passeport ;
  • affichage des listes des demandeurs dont les dossiers sont traités ;
  • interdiction pour tout citoyen de détenir deux passeports en cours de validité ;
  • mise en place d’un contrôle interne au niveau du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile pour déceler tous les cas de fraudes ;
  • mise à la disposition de la police judiciaire et engagement des poursuites contre les personnes interpellées jouant le rôle d’intermédiaires frauduleux, cela sans préjudice de l’annulation de leurs demandes.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, au nom du Gouvernement, sait compter sur l’esprit civique et patriotique de tous les citoyens.

 

Général de Division

Sada Samaké
Source : Reporter

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.