Participation massive des OSC aux élections législatives : La 2ème phase du PEME-Mali lancée

Quel est  le rôle de l’Assemblée Nationale ? Quels sont les compétences d’un député ? Quelles sont les attentes qu’on peut fonder sur un député ? Voilà entre autres   questions abordées dans la deuxième phase du Projet d’Education citoyenne et de Monitoring des Elections au Mali (PEME-Mali). La 2ème phase dudit projet sur le processus des législatives a été lancée le 06 novembre 2013 à l’hôtel Salam.

 

assemble nationale deputés parlement mali

Le projet a pour objectif d’accroitre la participation des Organisations de la Société Civile (OSC) malienne au processus électoral. Si la 1ère phase du projet était consacrée sur les élections présidentielles, cette 2ème phase du PEME-Mali est consacrée aux élections législatives.

 

 

Chienkoro Doumbya, représentant du ministre de l’administration territorial, Moussa Faye, Directeur d’OXFAM et Maarten Brouwer, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas étaient présents au lancement de ce projet.

 

 

En effet, pour les élections législatives, les enjeux sont aussi grands voire plus que ceux des présidentielles. La crédibilité, la transparence et la mobilisation citoyenne restent importantes pour donner à la future Assemblée Nationale toute la légitimité requise, qui lui permettra de jouer pleinement son rôle de contrôle de l’action gouvernementale.

 

 

Pour le représentant du ministre de l’administration territoriale, Chienkoro Doumbia, le « Projet d’Education citoyenne et de Monitoring des Elections au Mali 2013, de part ses activités de formation, d’information et de sensibilisation, est aujourd’hui un acteur incontournable dans la promotion d’une culture participative au processus électoral. Le présent Projet, ajoute-t-il, devrait permettre à toutes les parties prenantes de s’approprier du processus électoral dans son ensemble et d’adapter les messages destinés aux populations en fonction des élections législatives.

 

 

Il faut noter que le projet : éducation civique et monitoring des élections PEME phase II est le fruit d’une vision et d’un partenariat conjugués entre l’Ambassade des pays Bas au Mali et Oxfam Mali.

 

 

« Des leçons ont été tirées de la première phase du projet pendant les élections présidentielles », dira Maarten Brouwer, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas. Mais, précise-t-il, la 2ème phase a une dimension particulière. Elle concerne la compréhension par la population de l’enjeu des élections législatives.

 

 

En somme, cette 2ème sera mise en à travers 04 composantes à savoir : la composante éducation citoyenne, la composante monitoring des élections, la composante formation et monitoring des médias et celle du pôle d’observation citoyenne électorale.

 

 

Adama DAO

SOURCE: Le 26 Mars
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *