Ouverture de la session d’octobre de l’Assemblée Nationale : Le projet de loi de finances 2018 au menu

Conformément à l’article 65 de la Constitution, la session ordinaire du mois d’octobre de l’Assemblée nationale a été ouverte, hier lundi 2 octobre 2017. Avec au menu : l’examen et le vote du projet de budget d’Etat 2018, de soixante une (61) autres saisines, dont 27 ratifications d’ordonnance, 4 propositions de loi et 27 autres projets de loi dont certains avaient été renvoyés lors des sessions précédentes.

assemblée nationale députés honorable vote mains levee elus legislatif malienne siege bagadadji

Quelques semaines après la clôture de la session extraordinaire, l’Assemblée nationale a ouvert hier lundi 2 octobre, sa session ordinaire au compte du mois d’octobre. Dans son discours d’ouverture prononcé en présence des députés et des membres du gouvernement le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, a révélé les différents points inscrits au menu de cette session. Au nombre desquels : l’examen et l’adoption du projet de loi de finances 2018, l’examen d’une soixante de saisines, dont 27 ratifications d’ordonnance, 4 propositions de loi et 27 autres projets de loi parmi lesquels certains avaient été renvoyés lors des sessions précédentes. Mais aussi,  l’examen de 3 recueils du Conseil Economique, Social et Culturel.

Le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé a rappelé que le projet de budget 2018 fait suite à la modification de  la Loi de Finances 2017, par l’AN lors de la séance plénière du 25 août dernier. Laquelle dit-il, a permis de prendre en charge les nouvelles ressources budgétaires du Mali pour un montant de 116,643 milliards de FCFA et les dépenses additionnelles qui s’élevaient à 53,030 milliards de FCFA.

« Le vote du budget est un mécanisme essentiel de structuration et de pilotage des finances publiques. Il est aussi un élément fondamental de la démocratie représentative qui permet aux élus du peuple que nous sommes de contrôler les recettes de l’Etat à travers le système d’imposition des citoyens et surtout de contrôler les dépenses publiques en veillant à leur pertinence et à l’orientation des ressources financières disponibles » a-t-il dit. .

Avant d’ajouter qu’au cours de cette session outre le projet de loi de finances, les députés se prononceront entre autres, sur : les projets de loi portant règlement des budgets d’Etat 2014 et 2015 ; le projet de loi relatif à l’état de siège et à l’état d’urgence ; le projet de loi portant modification de la Loi relative à la protection des données à caractère personnel en République du Mali ; le projet de loi fixant les principes de gestion de la faune et de son habitat ; le projet de loi fixant les modalités de promotion et d’officialisation des langues nationales ; le projet de loi relatif aux Pratiques Commerciales Frauduleuses ; le projet de loi relatif aux Défenseurs des Droits de l’Homme et le projet de loi portant modification du Code général des impôts.

Profitant de l’occasion, le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé a révélé que l’Institution abrite désormais un Comité de suivi de la mise en œuvre des Objectifs pour le Développement Durable (ODD),  premier du genre dans le monde.

« Nous en sommes très fiers. Dans le cadre de l’exécution du plan d’actions dudit Comité, nous nous proposons d’organiser des séances plénières spéciales au cours desquelles les différents membres du Gouvernement seront invités à faire le point de la mise en œuvre des ODD au sein de leurs départements respectifs » a-t-il déclaré.

Mais aussi au cours de cette session, l’Assemblée Nationale aura l’honneur de parrainer la Conférence des parlementaires des Etats Membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) sur le développement durable du Bassin du Niger qui regroupera divers participants venant des 9 Etats membres de l’ABN. Avec pour objectif  d’informer les parlementaires et les différents acteurs sur le mandat, les objectifs et les difficultés de l’ABN et  mettre en place un réseau de parlementaires pour accompagner le Secrétariat Exécutif dans ses activités.

Une conférence, qui d’après le président de l’AN contribuera à redorer  davantage l’image du Mali sur la scène internationale.

Lassina NIANGALY

 

Source:  Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *