OPPOSITION POLITIQUE AU MALI : Le chef de file, c’est Soumaïla !

Le mardi 24 mars dernier, à l’issue d’une réunion extraordinaire du Bureau exécutif de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), l’honorable Soumaïla Cissé, député et président du parti, a été désigné Porte parole de l’opposition politique. La décision a été rendue publique, au moment où l’intéressé lui-même (Soumaïla Cissé) était en déplacement à l’extérieur du pays.

soumaila cisse depute urd assemblee nationale opposition

Selon le 1er vice président de l’URD, Salikou Sanogo, c’est à l’unanimité, que le bureau exécutif du parti a désigné Soumaïla Cissé pour assumer les fonctions de chef de file de l’opposition politique, conformément à la loi n°2015-007 du ss4 mars 2015 portant statut de l’opposition politique. Pour le conférencier, ce choix a été fait conformément à la loi portant statut de l’opposition, notamment en son article 13 qui stipule que l’opposition politique est représentée par un porte parole qui prend le titre de Chef de file de l’opposition politique.

«Le Chef de file de l’opposition politique est désigné, en son sein, par le parti politique déclaré dans l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale à l’occasion des dernières élections législatives. En cas d’égalité du nombre de députés, le Chef de file de l’opposition politique est désigné par le parti politique déclaré dans l’opposition, ayant obtenu le plus grand nombre de conseillers communaux à l’occasion des dernières élections communales. En cas d’égalité du nombre de conseillers communaux pour ce qui concerne l’opposition parlementaire, le plus âgé est déclaré Chef de file de l’opposition politique. En cas d’inexistence d’opposition politique parlementaire, est désigné Chef de file de l’opposition politique, le représentant du parti politique déclaré dans l’opposition et ayant obtenu le plus grand nombre de conseiller communaux/. En cas d’égalité du nombre de conseiller communaux pour ce qui concerne l’opposition extraparlementaire, le plus âgé est déclaré Chef de file de l’opposition politique », ajoute le même article.

A l’issue des dernières élections législatives, sur la base de l’arrêt n°2013-12/CC-EL de la Cour Constitutionnelle portant proclamation des résultats définitifs du 2è tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale, c’est l’URD qui a obtenu le plus grand nombre de députés, avec 18 élus. Le choix revenait donc au parti de la poignée de la main, de choisir dans ses propres rangs, le Chef de file de l’opposition politique. C’était le principal point à l’ordre du jour de la réunion extraordinaire du mardi dernier. Une réunion à l’issue de laquelle l’honorable, Soumaila Cissé, président du parti, a été désigné (à l’unanimité) Chef de file de l’opposition. L’information a été, le même jour, portée à la connaissance des autres formations politiques membres de l’opposition.

«Nous allons dès demain (Mercredi 25 mars, Ndlr), notifier son nom au ministre de l’administration et de la Décentralisation, à charge pour lui de le communiquer au Président de la République qui doit, à son tour, le nommer par décret, le tout conformément à l’article 14 de la loi», a précisé le 1er vice-président de l’URD.

Oumar Diamoye

Source: L’Aube

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.