Nouveau scandale 100 % Choguel !

Achat de plus de 100 000 ordinateurs sur le Fonds d’accès universel au compte du Ministère en charge de l’Enseignement supérieur : UN DéTOURNEMENT PROGRAMMé DE PLUS 40 MILLIARDS DE NOS FRANCS

 Ministre Economie numérique Information Communication porte-parole Gouvernement Choguel Kokala MaïgaSur ce dossier d’achat de 100 000 ordinateurs,  il faut juste dire le Ministère en charge de l’Enseignement supérieur a son propre budget. Et pour la connexion de l’Université rappeler le vaste projet UEMOA-UNESCO à hauteur de 6 milliards qui existe déjà pour cela. Presque tous les achats d’équipements informatiques que vient de lancer le MENIC ressemblent  presque à l’identique à ce qui était prévu sur financement de ce projet  UEMOA-UNESCO. Alors,  il est à craindre qu’on ne nous roule dans la farine pour faire un doublon de financement du même projet. Le chef de l’Opposition  M. Soumaila Cissé peut bien parler de ce projet qu’il avait lancé pour interconnecter les Universités de l’Espace UEMOA quand il était encore le patron de l’Organisation. Commençons par donner une adresse email professionnelle  au chef de la Division Approvisionnement et Marchés Publics en lieu et place d’une adresse Yahoo (msacoul@yahoo.fr) intraçable par le Mali.

 

“C’est donc encore un  scandale garanti 100 % Choguel. C’est un détournement de finalité qui est qualifiable en Finances publiques de détournement de fonds tout simplement. Pour autant qu’on se rappelle encore nos cours de Finances Publiques sur les grands principes du Droit budgétaire, on se souvient que lorsqu’une ressource est affectée pour l’achat d’un véhicule et que vous achetiez un ordinateur avec est considéré comme un détournement de fonds.”

“La finalité du fonds d’accès universel est d’apporter un paquet minimum de technologies aux villages les plus reculés du Mali de façon à ce que même éloigné un malien ait les mêmes possibilités de bénéficier des avantages des services de Télécommunications/TIC. C’est de cette philosophie la plus simple qui voudrait que tous les citoyens soient traités où qu’ils se trouvent de façon équitable en terme de développement des services TIC qu’est né en Europe et dans le Droit communautaire des télécommunications la notion d’accès universel que nous galvaudons aussi bas dans notre pays. Au moment où dans les pays voisins les autorités de régulation s’attèlent”

“à l’élaboration de politiques nationales de hauts débits pour internet, où on se projette déjà dans   la 4 G et où la Transition numérique es bien menée, ici au Mali on est donc sidéré de constater que le fonds soit détourné de sa vocation initiale  pour faire des financements politiques à tout vent contraire à la finalité pour laquelle  le fonds a été mis en place.” C’est pour toutes ces raisons que

nous taxons cette opération de plus grand détournement de l’ère IBK, plus grand que celui de l’affaire de l’avion présidentielle qui n’était estimée qu’environ entre 18 et 20 milliards de nos francs. L’appel d’offres que nous

publions en intégralité à la page 4 dit clairement que c’est le Ministère de

l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication qui a sollicité de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications/poste (AMRTP) le financement sur le Fonds d’Accès Universel, la fourniture de matériels informatiques pour le compte du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique. Restons vigilants parce que dans le prochain rapport du Vegal sur cet achat qu’on ne nous dise pas que c’est à la demande du Ministère en charge de l’Enseignement supérieur que cet achat a été fait. Comme ce fut du reste le cas pour l’achat des armes pour notre Armée sur un financement tout aussi illégal sur les ressources du même fonds. Et c’est toujours à l’initiative personnelle du DG de l’ARMTP qu’on fini par blanchir toujours pour en faire des commandes de nos plus autorités comme de fut le cas dans le dernier rapport du Vegal.

 

Mais le pire est à venir parce que le business-modèle de ces achats n’est pas tenable. Comment allons nous assurer la distribution de ces 100 000 ordinateurs entres des professeurs et des étudiants. L ‘étudiant le plus studieux aura-t-il les mêmes conditions d’accès que celui qui ne vient à l’Université que pour prendre ses bourses ? Y aura t-il une discrimination positive pour les jeunes et les professeures de la gente féminine qui ont besoin d’être plus encouragées dans l’utilisation des TIC que les autres ? Et si on dote les étudiants  et professeurs d’une année X qu’en sera t’-il pour les autres années ?

Au nom du principe de l’égalité de traitement des citoyens devant l ‘Etat auront le droit de refuser des ordinateurs à tous les professeurs et étudiants futurs ? Et quelle a été l’avis dans ce projet des operateurs de télécommunication qui alimentent le fonds ? Après vérification faite auprès de travailleurs de ces deux structures qui ont requis l’anonymat, leurs avis est tout autre et l’un des operateurs de la place a même écrit par le passé le passé contre les utilisations abusives de « leurs fonds ».  Sous d’autres cieux, leurs avis comptent sur l’utilisation du fonds qu’ils mettent en place pour avant tout aider à lutter contre la fracture numérique. Un ordinateur reçu dans ces conditions par un étudiant ne durera pas et on n’est même pas sûr si certains ne le vendront pas sur le marché. Si tant est qu’on voudrait doter l’école malienne d’outils d’accès aux TIC, la meilleure façon est de subventionner ces outils et de laisser la libre initiative à chaque professeur et étudiant de s’en procurer selon ses besoins à des tarifs préférentiels subventionnés selon leur statut ou catégorie professionnelle. Et avec la faiblesse et la cherté de la bande passante actuelle sur Internet quelle connexion et a quel cout ces 100 milles ordinateurs se connecteront-ils à Internet et jusqu’à quand ? La distribution entre les bénéficiaires ne sera pas sans problèmes si tant est que ces ordinateurs seront achetés. Ce sera probablement comme la distribution des logements sociaux où vous serez servis selon que les jugements de la cour vous rendront blancs ou noirs.

Evitons avec toutes les priorités du moment de bâtir des éléphants blancs pur notre école et pour l’émulation entre les professeurs et étudiants de notre pays.

La Rédaction

Encadré :

AVIS D’APPEL D’OFFRES

MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE,

DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

Fourniture de matériels informatiques

AAOIO N° : 2015-02/DFM- MENIC

 

1.     Le Ministère de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication a sollicité de l’Autorité Malienne de Régulation des Télé Communication/poste (AMRTP) un financement sur le Fonds d’Accès Universel, pour la fourniture de matériels informatiques pour le compte du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de al recherche Scientifique, et à l’intention d’utiliser une partie des ces fonds pour effectuer des paiements sur els exercices 2015, 2016 et 2017 au titre du marché relatif à la fourniture de matériels informatiques en lot unique.

2.     Le Ministère de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication sollicite des offres fermées de la part de candidats éligibles et répondant aux qualifications requises pour la livraison des fournitures suivantes en lot unique comprenant :

·        99 000 ordinateurs pour étudiant ;

·        1 000 ordinateurs pour professeurs ;

·        l’équipement de 25 salles multimédia.

Avec livraison des 30 000 premiers ordinateurs pour étudiants, 1 000 ordinateurs pour professeurs et l’équipement de 25 salles multimédia dans un délai maximum de trois (3) mois après la notification du marché;

Et livraison des 69 000 ordinateurs restant pour étudiant dans un délai maximum de six (6) mois après la notification du marché.

3.     La passation du Marché sera conduite par Appel d’offres ouvert international tel que défini dans le Code des Marchés Publics à l’article 44, et ouvert à tous les candidats éligibles.

4.     Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès de la DFM du Ministère de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication ; Moussa COULIBALY Chef e la Division Approvisionnement et Marchés Publics msacoul@yahoo.fr et prendre connaissance des documents d’Appel d’Offres à l’adresse mentionnée ci-après au secrétariat de la Direction des Finances et du Matériel dudit Ministère sis à la Cité Administrative Bâtiment N°9, 3ème Etage de 8heures à 15heures.

5.     Les exigences en matière de qualification sont : Voir le DPAO pour les informations détaillées.

6.     Les candidats intéressés peuvent consulter gratuitement le dossier d’Appel d’offres complet ou le retirer à titre onéreux contre paiement d’une somme non remboursable de 250 000 FCFA à l’adresse mentionnée ci-après : Direction des Fiances et du matériel du Le Ministère de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication sis Cité Administrative Bâtiment N°9, 3ème Etage. La méthode de paiement sera en espèces. Le retrait du Dossier d’Appel d’offres sera effectué auprès du régisseur de la Direction des Finances et du Matériel du MENIC.

7.     Les offres devront être soumises à l’adresse ci-après : secrétariat de la direction des Finances à la Cité Administrative Bâtiment N°9, 3ème Etage au plus tard le 28 septembre 2015 à 10heures. Les offres remises en retard ne seront pas acceptées.

8.     Les offres doivent comprendre une garantie de soumission, d’un montant de 300 000 000 FCFA.

9.     Les soumissionnaires resteront engagés par leur offre pendant une période e 90 jours à compter de la date limite du dépôt des offres comme spécifié au point 19.1 des IC et au DPAO.

10.                       Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent être présents à l’ouverture, le 28 septembre 2015à 10 heures, dans la salle de conférence du Ministère de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication sise à la Cité Administrative Bloc 9, 3ème Etage.

source :  Inf@sept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.