Nouveau président au Mali: vers une sortie de crise?

Le Mali célèbre, ce mardi, ses 60 ans et cet anniversaire ne ressemble en rien à ce que l’on aurait pu imaginer il y a encore quelques semaines. Le pays dont Modibo Keïta, le premier président, vantait la grandeur, fait face aujourd’hui aux conséquences du coup d’État du 18 aout le quatrième de son histoire. Et c’est désormais l’ex-ministre de la Défense Bah N’Daw qui va présider à la destinée du pays. Cet officier à la retraite vient d’être désigné président de la transition. Une annonce survenue quelques heures avant qu’expire l’ultimatum de la Cédéao pour la remise du pouvoir à un président civil.

 

Réactions et analyses de cette situation au Mali et ses dernières évolutions lors de notre émission spéciale présentée par Nathalie Amar.
À ses côtés, Moussa Mara, ancien Premier ministre d’Ibrahim Boubacar Keïta entre avril 2014 et janvier 2015, Lamine Savané, chercheur à l’université de Ségou et Mohamed Amara, chercheur au Centre Max Weber de l’Université Lyon 2 et enseignant à l’université de Bamako.

Nous sommes le 22 septembre, le Mali célèbre les 60 ans de son indépendance, mais c’est la crise politique qui fait la Une. La transition a désormais un visage celui de Bah N’Daw, colonel à la retraite et ancien ministre, nommé ce lundi président de cette transition avec pour vice-président le colonel Assimi Goïta, le chef de la junte qui a pris le pouvoir en août. Le Mali a connu en 60 ans quatre coups d’État.

Source : RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *