Nouveau ministre et déjà aux frais du contribuable ?

À peine nommé au gouvernement qu’il a si longtemps convoité, ce nouveau ministre ne s’embarrasse pas de pudibonderie dans la jouissance des privilèges et avantages liés à sa nouvelle fonction. Avant même de bien s’installer, il s’est envolé à l’extérieur pour des soins médicaux aux frais du contribuable, comme s’il n’attendait que cette opportunité. Pour bien servir l’Etat, il faut être soi-même dans les de meilleures dispositions physiques. C’est la justification qu’il donne, à en croire nos sources, à ce manque de considération pour la chose publique.

 

membres gouvernement conseil ministres president ibrahim boubacar keita ibk premier ministre chef gouvernement moussa mara

 

Dérive  autoritaire

Encore très fragile, la bataille gagnée contre les occupations anarchiques de voie la publique risque d’être davantage compromise par un comportement très peu orthodoxe des agents chargés de l’exécuter. De source bien introduite, la traque commence à déborder parce que d’aucuns en font un filon et en abusent en s’en prenant aux détaillants qui n’ont jamais empiété les places publiques. Traqués jusque dans leurs retranchements les plus infranchissables, les pauvres sont littéralement dépossédés de leurs marchandises aussitôt acheminés vers Kati où d’autres rapaces se chargent de les enlever à leur tour. Pour leur propre compte ou pour le compte de ceux qui les saisissent ? La question reste à élucider.

SOURCE: Le Témoin
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *