Nicolas Normand, l’ancien Ambassadeur de France au Mali pose des questions au M5 – RFP

Il est bien clair qu’il y a un problème de leadership et qu’IBK a déçu et n’offre pas de vision et de stratégie.

Cela étant, le M5 n’ a pas de légitimité à vouloir imposer par la rue un changement de leadership. Cela s’appelle un coup d’état à peine déguisé. Et si IBK est peut-être impopulaire, on ne sait pas si les leaders du M5 sont vraiment représentatifs, n’étant pas des élus, pour la plupart.

 

Et enfin, la proposition alternative du M5 est vide : transition, assemblée constituante, vaste consultation.

Il y a déjà eu le DNI, s’agit il de recommencer ? Les demandes institutionnelles et le changement de constitution : en quoi cela peut il aider ?

Il s’agit plutôt de mettre d’autres politiciens, le plus souvent des revenants, au pouvoir. Le changement d’hommes, en l’absence totale de vision et de stratégie n’est pas une solution.

Le M5 hétéroclite ne propose rien sur les questions qui se posent :

Faut il appliquer ou réviser l’accord d’Alger ? Si on le révise, peut on assumer une reprise du conflit avec les séparatistes du nord ?

Doit on demander à l’imam Dicko de négocier sérieusement avec les djihadistes en vue d’un compromis pouvant être une république islamique ou une république des imams ou bien le Mali veut il rester un régime laïc et démocratique ?

Comment renforcer l’armée ? Que faire de Barkhane ?

Etc.

Voilà la situation. Des questions sans réponse et pas de leader providentiel proposant une vision et un programme. Il ne s’agit pas de défendre IBK. Il s’agit d’éviter un coup d’état pour rien

Nicolas Normand

Ancien Ambassadeur de France au Mali.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *