Municipales du 20 novembre : Vers un duel ADEMA-RPM !

C’est enfin parti pour le premier scrutin d’envergure nationale depuis l’arrivée au pouvoir du Président Ibrahim Boubacar Kéïta. Elections de proximité, elles devront permettre de jauger les forces politiques en présence. Surtout le Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, en compétition dans 682 communes sur 688 retenus pour le scrutin. En face, il y aura l’ancien parti au pouvoir, ADEMA-PASJ, avec 662 communes à conquérir. Un duel en perspective qui aura pour arbitres l’URD, le PARENA, le MIRIA, le MPR, … lire le communiqué du RPM !

meeting-congres-ordinaire-rpm-siege

L’ouverture de la campagne électorale pour les municipales du 20 novembre a eu lieu le vendredi dernier. Partout dans le pays, c’était pratiquement la fête. Mais, c’est à Bamako où il était loisible de faire de réels constats. Sur le terrain du Camp Digue, par exemple, l’APR du Commissaire à la Sécurité Alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, avait sorti la grosse artillerie. Une foule monstre avait, en effet, tenu à témoigner sa sympathie au candidat tête de liste du parti en Commune III, Tidiane Kéïta.

Samedi soir, ce fut le tour de l’ancien parti au pouvoir, ADEMA-PASJ, de donner le ton de sa campagne. Toujours en Commune III, la tête de liste Mme Djiré Mariam Diallo, Abel Diarra de Bamako-coura, enflammèrent leurs militants. Mais, les regards se dirigent vers le duel qui devrait se jouer entre le Rassemblement pour le Mali (RPM), actuel parti au pouvoir et l’ADEMA-PASJ, son devancier. Car, depuis l’arrivée au pouvoir de M. Ibrahim Boubacar Kéïta, nous assisterons là au premier scrutin d’envergure nationale. On le sait, lui avait crée le RPM qui finalement le porta au pouvoir en 2013. Dans un communiqué rendu public, le RPM annonce la présence de ses listes dans 682 communes sur 688 retenues par les autorités. Sur ces listes, le parti est le plus souvent en liste propre, quelques fois en alliances avec d’autres partis. La mobilisation générale est décrétée pour plus de légitimité à son pouvoir.

L’ADEMA, de son côté, aligne des candidats dans 662 communes. C’est à Sikasso que le parti de l’Abeille tentera de glaner ou de conserver  plus de communes. Il y a déposé 146 listes dans autant de communes. A Kayes, l’ADEMA dispose de 129 listes et 107 à Koulikoro. La région de Mopti vient avec 103 listes, devancée par Ségou avec 115 listes. Tombouctou (42 listes) et Gao (14 listes) ferment cette manche. Dans le District de Bamako, le parti compétira seul dans les six communes. Tout comme au RPM, le parti a tout de même noué des alliances. Avec 682 listes et 662 listes, le RPM et l’ADEMA semblent se diriger vers un duel politico-électoral. Les arbitres devraient être l’URD, SADI, le PARENA, APR, MPR, UDD, le MIRIA. Ce parti, dirigé par le Pr. Mamadou Kassa Traoré, va compétir dans 86 communes de Koulikoro à Ségou en passant par Sikasso, Mopti et Tombouctou.

B.KONÉ

Source : Le Malien

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *