Mouvement Patriotique pour le Renouveau : Bilan des 20 ans d’existence

Afin de célébrer ses 20 ans d’existence, le MPR a organisé une journée de réflexion ce samedi 21 février au CICB dans la salle de 1000 places. L’occasion pour le président du parti Dr. Choguel Kokala Maïga de dresser un bilan assez flatteur de son parti avec une vision qui se résume : sursaut national pour l’unité et la défense de la patrie malienne

D’entrée de jeu, Dr Maïga a exprimé sa joie de fêter les 20 ans du bébé et son amertume de la perte de certains acteurs clés.  « Aujourd’hui, je suis très content de prendre partie avec vous à cette grande journée de réflexion. 1995-2015, le Mouvement Patriotique et le Renouveau (MPR) a 20 ans.
En effet, le 09 Janvier 1995 date de sa création, après la longue  » Bataille du Sigle « , le MPR était porté sur les fonts baptismaux. Cette longue et rude étape que les initiateurs du parti, n’ont ni voulu ni attendu, donnait déjà le ton de ce qui allait être le reste du parcours d’un parti, considéré comme atypique, mais résolument décidé à occuper la place qui est la sienne sur l’échiquier politique national. », a dit Choguel.
S’il faut résumer les 20 ans du MPR, Dr Maïga soutient:
» Nous dirons qu’il ya eu plusieurs étapes :
– L’étape de la lutte pour la renaissance et le droit à l’existence légale
– L’étape de l’opposition et de la tentative d’isoler du MPR
– L’étape de la participation aux gouvernements et aux institutions. »
POSITION DU PARTI SUR CERTAINS SUJETS
En effet, dit le président, « l’occasion me parait opportune pour préciser, à votre intension, la position du MPR sur les sujets tels que :
– La crise au nord
– la réconciliation nationale
– le binôme « sécurité et développement  »
– la décentralisation
– et l’école.
Notre vision se résume en ceci : sursaut national pour l’unité et la défense de la patrie malienne ; sursaut national, pour préserver l’unité et l’intégrité du territoire national, promouvoir le développement durable, réussir la décentralisation en restituant la parole aux populations, créer l’Ecole adaptée à nos réalités, à nos spécificités.
Nous fumes là pour proposer et les défendre lors des campagnes électorales de 1997, 2002, 2004, 2009, 2013, nous les avons défendus à toutes les occasions, et nous resterons dressés pour les réaliser, avec foi et détermination, avec le soutien de tous’’.
Gaoussou KANTE
Stagiaire

source :Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.