Mouvement de la Jeunesse URD : Trois prétendants pour un fauteuil

mamadou diallo juriste professeur universite union republique democratie urd Trois candidats sont en lice pour succéder à Dr Madou Diallo à la tête du Mouvement de la Jeunesse de l’Union pour la République et la Démocratie  (URD). Il s’agit de Abdrahamane Diarra, Bengaly Guindo et Sidi Lamine Bagayoko.

Les travaux du 2ème congrès ordinaire du Mouvement de la Jeunesse de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) se tiennent ce week-end, les 26 et 27 mars à Bamako. Parmi les points inscrits à l’ordre du jour de cette assise, figure la mise en place d’un nouveau bureau qui va remplacer celui dirigé par Dr Madou Diallo, désigné lors du dernier congrès, secrétaire aux relations extérieures du Bureau Politique National de l’URD. Trois candidats sont en lice pour le fauteuil de Président. Le premier s’appelle Abdrahamane Diarra, fraichement réélu Président de la Section des jeunes de la Commune II, il est le secrétaire général du bureau sortant. Le deuxième candidat déclaré est Bengaly Guindo, actuellement, vice-président de la section de la commune II et secrétaire chargé des questions électorales du Bureau national des jeunes. Le troisième prétendant à la succession de Dr Madou Diallo est Sidi Lamine Bagayoko, secrétaire à la formation de la section des jeunes de la commune V du district de Bamako.

De l’avis de nombreux observateurs, les deux premiers sont des favoris à la présidence du mouvement de la jeunesse de la principale formation politique de l’opposition.

Abdrahamane Diarra, très connu par ses sorties médiatiques, est perçu comme le dauphin naturel de Dr Madou Diallo. Bengaly Guindo, secrétaire administratif du bureau sortant et non moins Président du réseau des jeunes des  partis politiques du Mali (RJPPM), charme la jeunesse par sa fraicheur et son charisme politique. Quant à Sidi Lamine Bagayoko, peu connu du grand public, il veut incarner l’espoir de la jeunesse URD. La commission d’investiture est à pied d’œuvre pour amener les jeunes à faire un consensus autour d’un seul candidat qui aura la lourde responsabilité de pérenniser les acquis de l’équipe sortante.

A la tête du mouvement des jeunes du parti de la poignée des mains, Dr Madou Diallo, qui s’apprête à passer le relais à son successeur, a mouillé le maillon pour la défense des idéaux de la formation politique au prix de mille et un sacrifices. Toute la famille de l’URD peut être fière du bilan de l’équipe sortante et surtout de son Président dont la fidélité au parti n’a jamais été mise en cause.

Modibo Fofana

Source : le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *