Moussa Timbiné lors de la célébration de l’An I d’IBK au pouvoir: «Le RPM ne fera jamais obstacle à un Gouvernement qui bénéficie de la confiance d’IBK»

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a bouclé ses 12 premiers mois au pouvoir le jeudi 4 septembre dernier. Pour marquer ce 1eranniversaire, l’Union des jeunes du Rassemblement Pour Mali (UJ-RPM) a organisé une conférence publique au CICB.

 Honorable depute Moussa Timbiné assemblee nationale vice president rpm 

Elle était animée par le Président d’honneur de l’UJ-RPM, Mahamane Baby, non moins ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, avec à ses côtés le Président des jeunes du RPM, l’Honorable Moussa Timbiné, et la Vice-présidente du Bureau politique national du parti des Tisserands, Mme Sangaré Oumou Bah, ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

Le 1er anniversaire d’IBK au pouvoir intervient au moment où le Mali est engagé avec les groupes armés dans le processus des pourparlers inter-maliens, dans la perspective de conclure un accord de paix définitif pour résoudre les rébellions cycliques dans sa partie septentrionale.

C’est pourquoi les jeunes du RPM ont placé la célébration de ce premier anniversaire sous le signe de «L’espoir d’un Mali réconcilié et en paix». L’occasion était aussi bonne pour les jeunes tisserands de renouveler leur soutien et celui de leur parti au Gouvernement.

Pour exprimer ce soutien, l’Honorable Moussa Timbiné n’est pas passé par 4 chemins: «il est clair que le RPM ne fera jamais obstacle à un Gouvernement qui bénéficie de la confiance d’IBK. Il est clair que la confiance d’IBK ne se mérite que par un travail loyal, une application sincère et désintéressée de sa vision pour notre pays».

Et, comme si l’Honorable Timbiné s’adressait à quelqu’un en particulier, il a martelé «tout calcul autre que cela sera vite détecté et aura la réponse qu’il faudra, sans faiblesse ni hésitation. L’élu du peuple, c’est le Président IBK, pas quelqu’un d’autre.

La majorité parlementaire et le leadership parlementaire que détient notre parti, grâce au soutien des Maliens, n’hésitera ni ne faiblira à sévir contre quiconque essaye de se détourner des intérêts pressants de nos populations, pour essayer de s’accaparer de ce qui ne lui appartient pas, quelle que soit la subtilité des moyens utilisés».

Pour autant, selon le Président des jeunes du RPM, l’heure n’est pas au bilan. «C’est une étape du parcours, un rendez-vous avec l’histoire. Tout n’est pas parfait. Nous sommes un pays en crise profonde, où tous les secteurs sont dans l’urgence».

Abondant dans le même sens, le Secrétaire de la section Commune IV du District, Bakary Issa Kéita, au nom du Bureau politique national, a tenu un langage modéré: «même si tout ce que nous avons fait était mauvais, nous avons encore du temps pour réparer. Nous ne sommes qu’au début. Je suis convaincu qu’IBK fera tout pour que les Maliens retrouvent le bonheur».

Auparavant, Mahamane Baby avait passé en revue les actions initiées par le Gouvernement dans le cadre de l’exécution du programme présidentiel. Il n’a pas tari d’éloges concernant la volonté du Gouvernement de bien faire pour soulager les souffrances des populations, dans un contexte difficile pour notre pays.

En effet, selon Baby, le 4 septembre 2013, quand IBK prenait le pouvoir, «l’Etat malien était presque inexistant, les caisses étaient vides. Il a fallu d’abord chercher de l’argent pour faire face aux urgences. L’économie était au ralenti, l’insécurité régnait partout. Ce qui n’était pas de nature à encourager les bailleurs à venir au Mali». Vivement le 2ème anniversaire, s’il peut être célébré dans une situation plus favorable.

Youssouf Diallo

 

SOURCE: 22 Septembre  du   8 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.