Moussa Mara voulait limiter le nombre de ministres, mais s’est heurté aux exigences de « La famille d’abord »

C’est un secret de polichinelle que Moussa Mara voulait un gouvernement de 20 à 22 ministres. Ce qui allait le mettre en phase avec les exigences des bailleurs de fonds qui ont estimé que l’équipe dirigée par Oumar Tatam Ly était pléthorique. Mais c’était sans compter avec Ladji qui a ajouté d’autres, allongeant ainsi la liste jusqu’à 31 ministres.

gouvernement moussa mara premier ministre chef gouvernement communique conseil ministre ibrahim boubacar keita president ibk

 

 

 

Naturellement, c’était aussi pour maintenir ce que les Maliens qualifient de « La famille d’abord » et l’on comprend désormais l’air très narquois qu’affichait un des ministres, membre de la proche famille lors du premier conseil des ministres. C’était comme pour dire : « Je suis bien là, que vous le vouliez ou non ». De toute façon, on sent, avec quelques appellations de départements, que Moussa Mara était parti pour une restructuration devant aboutir à une réduction du nombre de ministres et qu’il y a eu ensuite un patchwork qui prend mal d’ailleurs.

 

 

Sphinx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *