Moussa Mara, Premier ministre malien : « On fera en sorte que ces futurs accords soient les derniers pour toute les questions du Nord »

Pour édifier l’opinion nationale et internationale sur les enjeux des prochaines négociations prévues à Alger entre le gouvernement malien et les groupes rebelles du Nord du Mali, le Premier ministre Moussa a animé un point de presse, le samedi 12 juillet 2014 à la primature. Entouré du ministre des affaires étrangères, Abdoulaye Diop et celui de l’information  et de la communication, Mahamadou Camara, le chef du gouvernement a indiqué que la partie malienne mettra tout en œuvre pour que ces futurs accords soient les derniers pour toutes les questions du Nord de notre pays.

 pm moussa mara chef gouvernement premier ministre parti yelema primature

Selon le premier ministre Moussa Mara, seulement la paix et la sécurité permettront d’engager le processus de réconciliation, de développement pour le bonheur de tous les maliens. « Nous engageons notre processus animé par la volonté de faire en sorte que ces futurs accords soient les derniers pour toutes les questions du Nord de notre pays », a déclaré Moussa Mara. Avant d’indiquer que le gouvernement malien va participer aux négociations, sous l’égide  du ministre des affaires étrangères, Abdoulaye Diop, avec une équipe de plusieurs ministres. « Nous allons participer au processus avec une équipe de compétences et d’expériences avérées sur ces questions. Une équipe représentative de l’ensemble des composantes de la nation malienne pour arriver le plus rapidement possible à des accords inclusives, globaux, détaillés qui traitent de l’ensemble des questions pouvant entrer en jeu pour résoudre définitivement la problématique du nord de notre pays », a-t-il dit.  Et selon le premier ministre,  l’état d’esprit qui les anime est un état d’esprit de paix et d’unité entre les fils et les filles du Mali. Tous unis, indiquera-t-il, les maliens devraient se tourner définitivement vers l’entente, la paix et la réconciliation. « Ils devraient se tourner vers la nécessité de bâtir ensemble un avenir pour  leurs enfants. Et cet avenir, nous ne  pouvons le bâtir que dans le don de soi, le sacrifice mutuel »,  a-t-il souligné. Avant de lancer un appel à l’endroit des maliens pour dire qu’un processus nécessite des efforts, des compromis  de part et d’autres. Le premier ministre invita tous les maliens à prier afin que ces négociations soient le début d’un retour définitif de la paix et de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. A noter que juste après le point de presse, le premier ministre a offert, dans la cour de la primature, un repas collectif de rupture du jeun aux leaders religieux, aux membres du gouvernement ainsi qu’à de nombreuses personnalités de la société civile malienne.

Madiassa Kaba Diakité 

SOURCE: Le Républicain
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.