Moussa Mara : « On peut accuser IBK de ne pas avoir trouvé la solution à la crise au Mali »

Lors de la cérémonie d’ouverture du premier congrès des jeunes de son parti, Yelema (le Changement), ce 4 mars 2018 au Stade Omnisports Modibo Kéita de Bamako, l’ancien Premier ministre malien, Moussa Mara, a abordé largement le problème dont souffre le pays. Ainsi en parlant de la crise que vit le Mali, Moussa Mara a précisé : «On ne peut pas accuser le Président IBK de coupable de cette situation du Mali, on peut plutôt l’accuser de ne pas avoir trouvé la solution. Pour moi, nous sommes tous responsables de là où se trouve notre pays actuellement».

L’ancien Premier ministre a également demandé aux jeunes d’accepter le changement quelque soit le prix. « Nous voulons qu’au sein du parti Yelema, vous soyez des jeunes qui savent prendre leur responsabilité pour défendre leurs droits. Le Mali à besoin du changement et cela au niveau de la base, notamment chez les jeunes. Trions nos leaders, acceptons et encourageons la décentralisation, gage du développement durable de notre pays, car Bamako seul ne peut-être le Mali », a-t-il ajouté.

Selon lui, qui parle de changement, parle aussi de vote. « Alors je demande à tous ces jeunes qui n’ont pas encore été enregistrés d’aller le faire pour pouvoir voter le jour du scrutin », a souligné Moussa Mara. Il a également invité les jeunes à travailler à rajeunir la classe politique malienne. « Faites le constat avec moi. Vous trouverez que 80% des leaders politiques ont dépassé les 70 ans. Alors un pays qui a la tête plus grande que le pied ne peut tenir debout », a-t-il expliqué.

Amadou Kodio, afrikinfos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *