Mopti : UN BUREAU RÉGIONAL DES FEMMES CONSEILLÈRES MUNICIPALES MIS EN PLACE

La Région de Mopti s’est dotée d’un bureau régional des femmes conseillères municipales, une émanation du réseau national des femmes conseillères municipales du Mali (REFCOM). Cela à la faveur d’une rencontre qui a regroupé les 439 conseillères élues dans les 108 communes de la région. C’était le mardi 26 juin dernier au Village artisanal de Mopti. Cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du REFCOM, bénéficie de l’accompagnement technique et financier du Programme d’Appui à la Décentralisation et à la Réforme de l’Etat (PADRE- GIZ). Elle visait à renforcer les capacités organisationnelles du réseau, pour être une véritable force capable d’influencer les politiques de promotion des femmes.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le maire de la commune urbaine de Mopti, Issa Kanssaye. C’était en présence du secrétaire général du bureau national du REFCOM, Mme Diawara Sali Keïta et d’une forte équipe PADRE- GIZ conduite par Yaya Eleya Coulibaly conseiller technique. On notait aussi la présence du directeur régional de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant de Mopti, Moussa Doumbia ainsi que plusieurs autres personnalités. Il s’agissait au cours de cette activité, de présenter aux participantes, le réseau, son bilan, les acquis et les perspectives. Mais aussi échanger sur le cadrage de la mise en place du bureau pour faciliter l’appropriation des femmes conseillères municipales des objectifs du réseau et leur implication pour les atteindre.
Premier à prendre la parole, le représentant du coordinateur des chefs de quartier de Mopti, Sidi Haïdara, a souhaité aux hôtes la bienvenue et un bon séjour dans la Venise malienne, honorée par son choix pour abriter cette importante rencontre. Pour le partenaire Yaya Eleya Coulibaly, il dira que tout le plaisir est pour la coopération Allemande d’aider la société civile malienne à s’organiser, à avoir des compétences pour faire front aux multiples défis qui jonchent le chemin du développement durable. Il a réitéré l’engagement de sa structure (PADRE-GIZ) à soutenir et renforcer l’émergence du leadership féminin au Mali et particulièrement dans sa zone d’intervention.
Dans son intervention, Mme Diawara Sali Keïta a, d’abord, salué le courage et la volonté des femmes d’avoir bravé les péripéties de l’heure pour effectuer le déplacement de Mopti. Le jeu en vaut la chandelle, dira-t-elle, car les femmes sont sorties grandies des derniers scrutins communaux avec 2884 femmes élues. Cette importante statistique doit être marquée par une cohésion permettant d’harmoniser les visions pour relever les défis auxquels notre pays est confronté notamment l’insécurité et les contraintes liées au processus de la décentralisation, a poursuivi Mme Diawara.
A l’issue des travaux, un bureau régional REFCOM de 37 membres, présidé par Mme Aïssata Traoré, conseillère à la commune urbaine de Mopti, a été mis en place pour un mandat de 3 ans. La nouvelle présidente a dit avoir conscience d’une telle responsabilité. Elle a souhaité l’implication de tous, car rappellera-t-elle, c’est l’union qui fait la force.
Dramane Coulibaly
AMAP – Mopti

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *