MONTÉE DES ENCHÈRES DU SOMMET DE PAU

Le Président IBK pose ses conditions pour les intérêts du Mali et du G5

Alors que la grogne est totale suite à la « convocation » du president Ibrahim Boubacar Kéita par le Président Français, Emmanuel Macron, au sommet de Pau , la donne vient de changer : le Mandé Bourama a monté les enchères. Autrement dit, IBK n’entend pas se faire trimballer par son benjamin d’homologue et a posé des conditions autours desquelles il compte être intraitable.

 

Si certains de ses homologues se sont exprimés par voie de presse, IBK aura pris la balle au rebond. La venue de l’émissaire de la Présidence française à Koulouba aura permis au Malien en Chef de s’exprimer. Par voie diplomatique et discrète. Il a donné de la voie en imposant ses conditions. Des sources proches de ce huis clos au sommet révèlent qu’elles sont au nombre de trois (3) :la présence de tous les Chefs d’Etat du G5 Sahel ; la situation à Kidal et les financements de l’espace sahélien devenus des effets d’annonce.

Un «OUI» au conditionnel d’Ibrahim Boubacar Kéita qui refuse de se faire dicter sa ligne de conduite. Présent à l’hommage rendu aux treize (13) militaires de Barkhane, contre l’avis d’une partie de l’opinion, IBK s’est assumé au nom de la gratitude.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 12 DÉCEMBRE 2019

Par BAMOÏSA

Source : Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *