Modibo Sidibé au sujet du dialogue national incluModibo Sidibé au sujet du dialogue national inclusif : « Nous avons eu raison de prendre notre distance… »sif : « Nous avons eu raison de prendre notre distance… »

Au cours de l’assemblée générale de « Anw Ko Mali Dron », tenue samedi, l’ancien Premier ministre a regretté le fait que le dialogue national inclusif, tel que conçu par les pouvoirs publics, ne place pas le peuple au cœur du processus.

Le Dialogue national, tel que conçu par le régime en place, ne répond pas aux aspirations du peuple malien. C’est du moins la conviction de la plateforme Anw Ko Mali Dron,  laquelle  s’est réunie en assemblée générale d’information ce samedi 12 octobre. C’était au Mémorial Modibo Keïta. Pour les membres de ladite plateforme, la démarche du gouvernement est d’autant plus biaisée que le processus se déroule ‘’dans une espèce d’indifférence générale’’. Pour l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé, membre de Anw Ko Mali Dron, le Triumvirat,  en charge de la conduite du dialogue, est resté dans la ligne de l’Accord politique de gouvernance. Et l’ancien Premier ministre de regretter que ceux qui participent au processus ne sont pas les citoyens, mais plutôt des représentants d’organismes ‘’officiels et semi-officiels’’. Or, estime-t-il, le dialogue national inclusif devrait placer le peuple au cœur du processus. « Nous avons eu raison de prendre notre distance avec l’atelier de validation des termes de référence du dialogue national inclusif », a affirmé M. Sidibé, non moins président des Fare Anka Wuli.

Pour Mme Sy Kadiatou Sow, il est certes souhaitable que les Maliens aillent aujourd’hui à un dialogue national. Mais encore faudrait-il que le processus de ce dialogue soit endogène. « Nous sommes parmi les premiers à réclamer un dialogue national. Nous sommes partisans du dialogue pour analyser les vrais problèmes qui se posent au Mali et dégager des solutions consensuelles. Mais, on nous impose un agenda qui n’est pas celui du Mali », a affirmé Kadiatou Sow, présidente de la Plateforme.

Konimba Sidibé, président du Modec, a, lui, dit avoir le sentiment que les TRD bottent en touche les  problèmes majeurs qui se posent aux Maliens, notamment la gouvernance et la sécurité. Ils mettent au centre des débats plutôt la révision constitutionnelle et l’Accord pour la paix et la réconciliation. Le dialogue national inclusif en cours ressemble, selon lui, à un bavardage, où la majorité dialogue avec elle-même. Aussi,  M. Sidibé, après avoir qualifié le régime IBK d’incompétent, a-t-il plaidé en faveur d’une action commune avec d’autres organisations pour ‘’redonner espoir aux Maliens’’.

D’autres gros bonnets de la scène politique nationale, notamment Mountaga Tall du Cnid et Iba N’Diaye de l’URD, ont pris part à la rencontre.

Il importe de souligner que la plateforme Anw Ko Mali Dron regroupe plusieurs partis politiques et d’organisations de la société civile.

Bakary SOGODOGO

Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *