Modernisation de l’administration malienne: un symposium de mise a niveau des cadres

Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase II du programme de développement institutionnel (PDI II), se tient depuis hier, au Grand hôtel de Bamako, un symposium national sur la modernisation de l’administration publique.

diarra raky talla ministre fonction public

La cérémonie d’ouverture était présidée par DIARRA Raky TALLA, ministre du Travail et de la fonction publique, chargé des relations avec les institutions, en présence du directeur du Centre africain de formation et des recherches administratives pour le développement (CFRAD) et les cadres de l’administration de notre pays.
Participent aussi à ce colloque les cadres de l’administration malienne et les experts africains venus échanger leurs expérience à la matière, avec les participants maliens.
Selon ces initiateurs, le présent symposium de deux jours s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la phase II du programme de développement institutionnel (PDI II). Un programme qui ambitionne de s’appuyer sur une nouvelle stratégie de réforme, qui vise à assurer la cohérence de tous les chantiers de la réforme de l’Etat, afin de les ancrer dans la réalité des secteurs à travers une approche intégrée.
D’entrée de jeu, Mme Raky TALLA a rappelé l’intérêt particulier que le Président IBK ne cesse d’accorder en vue d’une administration malienne compétente, diligente et efficace répondant aux exigences de l’émergence.
Aussi, a-t-il soutenu, au-delà de ces vertus notoires, l’administration est tenue aux exigences citoyennes.
«L’administration doit s’adapter pour être une administration de développement, afin de mieux assumer son rôle de vecteur de compétitivité et de performance. Pour ce faire, elle doit s’appuyer sur des ressources humaines aptes au travail, pratiquant la rigueur à l’assiduité et à la ponctualité», a-t-elle dit.
Elle a, à cet effet appelé les agents publics à s’approprier les meilleures pratiques et les outils de la modernité, notamment l’information adéquate des usagers, la dématérialisation des procédures administratives, la modernisation du système d’archivages et de conservation des données, la généralisation des contrats d’objectifs et de performances et la mutualisation des ressources pour une caution publique efficiente, d’où la nécessité de ce symposium.
Quant au Dr Stéphane MONNEY MOUANDJO du CFRAD, il a rassuré la disponibilité de son organisation à transférer son expertise aux cadres maliens, enfin que l’administration de notre pays puisse répondre aux exigences internationales.
Durant deux jours, il s’agira pour les participants de cogiter sur les enjeux, les défis et les perspectives de la modernisation de l’administration publique.
Pour ce faire, les cadres de l’administration seront formés à partir des modules sur les tendances actuelles en matière de modernisation de l’administration en Afrique, les aspects culturels de la modernisation publique, la modernisation de l’administration et la problématique de la gestion de la ressource humaine, les différents rôles des archives physiques et numériques. Tels sont entre autres des sujets qui feront l’objet des travaux de groupes et des discussions en plénière, pendant ces deux jours.
Signalons que la phase II du Programme de développement institutionnel (PDI II) intervient pour la relance de la dynamique de la réforme de l’administration publique qui est durement entamée par la crise multidimensionnelle que notre pays a connue en 2012.

Par Christelle KONE

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *