Ministère de l’économie numérique et de la communication : Les Ambitions Nobles du Ministre Touré

Le Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, M. Arouna Modibo Touré nourrit beaucoup d’ambitions pour le secteur de la Communication et de l’Economie Numérique au Mali. Dans ce sens, des initiatives ne manquent avec l’arrivée du nouveau chef du département. Entre la communication et la comptabilité, il n’y a qu’un petit pas que le Ministre Arouna Modibo Touré a vite franchi. Ces prouesses, depuis sa nomination comme chef du département, sont multiples et diverses.

majorite presidentielle cmp rpm arouna modibo toure papou ministre communication numerique

D’abord, le renouvellement de la licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications de l’opérateur Orange Mali SA à hauteur de 100 milliards de F CFA. Dans les négociations avec les responsables de la société Orange-Mali, le Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication est resté camper sur sa position. C’est-à-dire les 100 milliards. Les négociations ont été certes houleuses mais c’est la caisse de l’Etat qui est sortie renflouée. Ce renouvellement est arrivé au moment où le secteur de la communication connaissait une avancée notoire.

Cette licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications de l’opérateur Orange Mali SA couvrira les services de téléphonie fixe, les services cellulaires GSM-Technologies de la 2ème  génération ” 2G “, les services de transmission des données ou d’images et les services de télécommunications internationales. Elle couvrait, depuis le 22 février 2010, l’exploitation des réseaux et services des technologies de la 3ème génération ” 3G “.

La licence de l’opérateur Orange Mali SA, à laquelle sont annexés le cahier des charges adopté par Décret n°02-376/P-RM du 24 juillet 2002 et un contrat d’exploitation en date du 1er août 2002 signé par les parties, avait été octroyée pour une durée de quinze (15) ans, qui arrive à terme le 31 juillet 2017. Le projet de décret avait été défendu par le Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, M. Arouna Touré et adopté par le Conseil des Ministres du 19 juillet 2017. Il visait, dans ce contexte, à renouveler la licence 2G et 3G de l’opérateur Orange Mali SA conformément à la réglementation nationale relative aux télécommunications.

Il étendra également la licence de l’opérateur Orange Mali SA à l’exploitation des réseaux et services des technologies de la 4ème  génération ” 4G “. On peut dire donc qu’aucun sacrifice n’est trop grand pour le Ministre Arouna Modibo Touré surtout quand il s’agit de défendre les intérêts de notre pays, le Mali.

Ensuite, le projet de décret défendu par M. Arouna Modibo Touré lors du Conseil des Ministres du mercredi 23 août 2017 qui détermine les produits assujettis à la redevance radio-TV et les modes d’indexation et de recouvrement.

Il faut retenir que dans le cadre de la transition numérique marquée par une concurrence de plus en plus forte, la mise en place d’une redevance dédiée à l’audiovisuel est incontournable. Cela pour permettre à l’Office de Radio-Télévision du Mali de disposer de ressources indispensables à l’accomplissement de ses missions en particulier la promotion des langues et cultures nationales.

L’institution de la redevance radio-TV s’inscrit dans ce cadre et est perçue sur les produits suivants : les appareils audiovisuels et produits dérivés, la téléphonie et le dividende numérique.

Le projet de décret adopté fixe aussi le mode d’indexation et les modalités de recouvrement et de reversement des produits de la redevance instituée.

Dans le cadre de l’assainissement de l’espace médiatique, beaucoup d’efforts ont été fournis par le Ministre Touré. Très bientôt, la dépénalisation des délits de presse sera une réalité. Aussi, les critères de délivrance de la carte de presse connaitront des changements notoires. Aussi, la Haute Autorité de la Communication (HAC) s’y emploie beaucoup dans l’assainissement du secteur. Aussi, des études sont menées pour une gestion efficace et rentable de l’aide à la presse.

Aujourd’hui, avec le Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, l’espoir est permis, car il connait les acteurs de la communication. Jeune mais plein d’expérience à travers les différentes fonctions qu’il a occupées, M. Touré est une illustration parfaite de ce dicton qui dit : ”Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années”.

 

Youssouf SANGARE

Le Malien

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *