Message du président Ibrahim Boubacar Keita à la Communauté musulmane du Mali à l’occasion de la célébration de l’Aïd El-Fitr 2015

Par la grâce d’Allah SWT, le Mali célèbre ce vendredi 17 juillet 2015 la Fête de l’Aïd El-Fitr ou Seli fitini, à l’instar de nombreux pays de la Oumma Islamique.

president ibrahim boubacar keita ibk discours

Je saisis cette heureuse occasion pour adresser mes vœux fraternels de santé, de prospérité et de bonheur aux fidèles musulmans du Mali ainsi qu’à leurs coreligionnaires du monde entier.

J’associe à ces vœux nos concitoyens d’autres confessions religieuses, les étrangers qui nous font l’amitié de s’établir chez nous et ceux qui fêtent avec nous, ainsi que plus largement, tous les amis que compte le Mali de par le monde.

Je souhaite vivement que l’esprit et le message de paix, de concorde, de solidarité et d’entraide de l’Aïd El Fitr confortent durablement le retour de notre pays à une situation normale, situation dont les signes avant-coureurs auront été la conclusion du processus d’Alger. L’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, signé le 15 mai 2015 à Bamako par les parties maliennes, en présence de Chefs d’Etat Africains et de nombreux invités, et en présence de la médiation internationale, ainsi que son parachèvement le 20 juin 2015, constituent désormais des grandes marques historiques pour notre pays.

Certes, le chemin qui conduit à la paix définitive reste encore long. Il sera couvert d’innombrables obstacles, que seule la confiance instaurée entre les frères maliens et la volonté commune de s’investir résolument pour la construction du Mali aideront à faire évoluer vers un aboutissement heureux, c’est-à-dire un développement rapide, harmonieux et stable, pour le bonheur exclusif des maliennes et des maliens.

Qu’il me soit permis d’exprimer, de nouveau, ma gratitude à la Médiation internationale avec l’Algérie comme chef de file, pour son accompagnement responsable et déterminant qui a conduit à l’aboutissement heureux du processus.

Au moment où s’achève le mois de carême, il me plaît de saluer l’élan de générosité des maliennes et des maliens qui a permis aux plus humbles d’entre nous d’accomplir dignement leur devoir religieux. Daigne Allah, le Tout-Puissant, les rétribuer à la hauteur de leurs actes de foi, de bonté et de charité.

Par la même occasion, je voudrais saluer les Imams, prêcheurs et érudits dont la science a éclairé et consolidé la foi des fidèles pendant cette période de pénitence, de réflexions et de communion.

Enfin, en ce début d’hivernage, j’implore le Seigneur afin qu’Il nous comble de pluies abondantes et bienfaitrices, permettant ainsi à toutes nos communautés, rurales et urbaines, de vivre décemment du fruit de leur dur labeur.

Grâce soit rendue à Allah Soub’hana Wata’Allah, Qui nous permet de célébrer l’Aïd El Fitr, cette année, dans la paix et dans la communion, source de nouvelle espérance pour un Mali nouveau.

Salam alaykoum wa rahmatoullah ta’ala wa Barakatouh !

 

Koulouba, le 16 juillet 2015
Le Président de la République

Ibrahim Boubacar KEITA

Source: Présidence

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.