Markala : le Rpm s’affaiblit au profit du mouvement «Mali Kanu-MMK»

Une soixantaine de jeunes du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (Rpm), vient de démissionner le week-end dernier à Markala en faveur du mouvement Mali Kanu-MMK. Il s’agit de jeunes dynamiques et engagés de Markala, proches de Paul Ismaël Boro, porte-flambeau de la candidature de Modibo Koné à l’élection présidentielle de 2018. 

abdramane sylla ministre malien exterieur honorable mamadou diarrassouba rpm cmp

En gros, les démissionnaires sont Jean Edoire Boro, Modibo Koné et son clan. Ces jeunes, qui depuis longtemps s’étaient sentis marginalisés par les cadres du Rpm à Markala, se sont vite accrochés au lien social qui les lie aux initiateurs du mouvement Mali Kanu de Modibo Koné. Leur lettre de démission a été remise au secrétaire général adjoint de la sous-section Rpm de Markala, Drissa Dembélé. L’épouse de ce dernier est elle aussi parmi les démissionnaires.

Selon Jean Boro, que nous avons joint au téléphone, une copie de leur lettre de démission a été envoyée à la section de Ségou et une autre à la radio de Markala pour diffusion. Il faut dire que les ambitions politiques de ce nouveau mouvement vont sérieusement faire basculer la situation politique dans la commune de Markala, commune stratégique dans les échéances électorales dans le cercle de Ségou. Le probable candidat du mouvement pour l’élection présidentielle de 2018, Modibo Koné, est originaire de Kirango-Markala, l’un des deux grands quartiers de la commune.

Paul Ismaël Boro, le stratège du mouvement, est aussi originaire de Markala. Que dire donc de Mamadou Igor Diarra, le détonateur du mouvement, qui est lui aussi de Markala ? Chacune de ses personnalités est influente et peut entraîner dans son sillage parents, amis, collaborateurs et sympathisants. Et cela risque de déstabiliser des partis politiques comme le Rpm, l’Adéma, l’Asma-CFP et l’Udd, tous des partis de la mouvance présidentielle, installés à Markala.

Déjà, des informations circulent quant à la convergence de certains barons du Rpm vers le mouvement Mali KANU. Il s’agit de conseillers que ce parti a fait élire lors des élections communales du 20 novembre 2016.

Affaire à suivre.

Douba DEMBELE

Source : Le Reporter
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *