Mariam Thiam du Front nouveau citoyen (France)

Ce Forum qui porte sur une thématique liée à la femme est un lieu de débats et  de propositions d’idées afin que la voix des femmes puisse être entendue ici et là. Aujourd’hui, le pays traverse une période difficile de son histoire et l’implication des femmes dans la sortie de la crise est plus qu’importante. Le rôle de la  femme, de tout le temps,  dans la société malienne comme dans toutes les autres sociétés et ailleurs, a été important. Et notamment, l’implication des femmes des diasporas maliennes a été aussi importante. Mais malheureusement, quand il s’agit des grandes rencontres, elles sont oubliées. Et quand il s’agit également de la reconstruction et de la mise place des institutions, elles sont aussi absentes.

 

L’impact de cet espace, c’est que c’est non seulement un lieu de débats et d’échanges et de propositions d’idées, mais aussi  une occasion pour la majorité de la population et surtout des femmes d’être sensibilisées ; ainsi que les décideurs par rapport à la prise de décisions des femmes dans la société. Le Mali a besoin aujourd’hui d’une Nation forte, d’une population forte. Et cela ne peut pas aller sans l’implication des femmes. Donc, à travers cette rencontre, les femmes leaders peuvent remonter l’information à la base. Avec ce Forum des femmes sur la question du genre et sur la réconciliation, c’est le Mali qui va gagner. Je demande aux organisateurs du Forum de prendre en compte les conclusions qui vont sortir de cette rencontre.

 

 

Mme Sidibé Djaba Camara, membre du Groupe Pivot- droit et citoyenneté des femmes (Mali)

 

Ce Forum est à sa 14ème édition ; donc, il est capital. C’est une belle initiative. À l’époque, c’était le forum France-Afrique et maintenant, c’est le Forum de Bamako. J’ai vu naître ce forum ; je l’ai  beaucoup apprécié et je salue les initiateurs. Il est d’une importance capitale, parce qu’il permet aux femmes d’Afrique d’avoir des informations, d’échanger les expériences et de voir ensemble ce qu’elles peuvent faire dans le futur en tant que leaders. Je salue les hommes qui accompagnent ces idées et notamment le promoteur du forum, Abdallah Coulibaly.

 

 

En terme d’impact, tous les acteurs intervenants sur la paix sont là, à savoir le Groupe pivot-droit et citoyenneté des femmes, la Cafo, etc. Quand la crise a éclaté, les femmes se sont mises ensemble en créant une Alternative  des femmes pour la paix qui nous a permis de nous rencontrer. Encore une fois, ce Forum nous a permis aussi de nous retrouver, car il faisait un bon moment que nous ne nous voyions pas pour échanger des idées.

 

 

Mme Kassambara Safiatou Diawara, Cadre de concertation des femmes des partis politiques (Mali)

 

L’année passée, je faisais partie des participantes du Forum et j’ai eu beaucoup d’intérêt. Et c’est ce qui m’a motivée à être là encore cette année.  L’intérêt d’une telle rencontre, c’est qu’il y a beaucoup de thèmes que nous avons eu à discuter et qui vont nous aider à évoluer dans notre domaine en tant femmes politiques. En plus de cela, nous avons fait aussi de nouvelles connaissances, tant au plan national et qu’international. Egalement nous avons échangé et pris des contacts avec d’autres personnes. Donc, j’ai eu vraiment un intérêt particulier à participer à ce Forum de Bamako.

 

 

Par ailleurs, le présent Forum va avoir un autre impact, étant donné que les femmes sont au cœur de toutes les choses. Donc, je trouve qu’il va apporter beaucoup dans la consolidation de la paix au Mali et en Afrique. Par rapport à la réconciliation nationale, on ne peut pas parler de réconciliation, sans  les femmes. Ce que nous avons appris ici, va nous aider dans notre travail de réconciliation nationale. Ce forum est une belle initiative à pérenniser en Afrique en général et au Mali en particulier.

Diango COULIBALY

SOURCE: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *