Marche «interdite» de l’opposition: l’Armée rouge d’IBK contre-attaque

«L’Armée rouge d’IBK». C’est ainsi qu’un collectif d’associations pro-IBK se font appeler. A la Maison de la presse, ce lundi, le collectif, dirigé par Bouba Fané, Abdoul Niang et Yacouba Diakité alias le Guide, justifie la répression de la police contre des manifestants de samedi dernier.

La conférence de presse a tourné court. Quand en réaction aux questions des journalistes, un membre du collectif pousse l’outrecuidance et va jusqu’à dire que les forces de l’ordre ont bien fait  de réprimer les journalistes. «Une insulte de trop», se sont indignés les journalistes. En colère, les professionnels des médias quittent la salle. Cependant, l’Armée rouge d’IBK avait déjà eu le temps de lire son communiqué.

Dans le document saturé d’invectives, ‘’l’Armée Rouge d’IBK’’ s’en prend nommément aux responsables de l’opposition. Pour le collectif, par cette marche, l’opposition «manifeste sa plus mauvaise foi» à l’approche de l’élection présidentielle. Pour les conférenciers, l’opposition parlementaire a pris part à tout le processus d’élaboration de la nouvelle loi électorale.Donc, l’imperfection de cette loi ne peut constituer, selon eux, un motif de marche. En ce qui concerne l’ORTM, ‘’Yacoub le Guide’’ estime que la Télévision nationale a toujours été au service du régime en place. Cela, disent-ils, ne changera pas aujourd’hui.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *