Manifestation contre la présence militaire française au Mali : Le président du CNT désavoue Ben “le cerveau”

Le Président du Conseil National de Transition ( CNT ) vient de se démarquer de l’attitude d’Adama Diarra dit ” Ben le cerveau”, un membre du CNT.

Ben le cerveau de cette manifestation, membre de Mouvement démocratique populaire du Mali (MDP) ayant participé aux manifestations du M5-RFP, avant d’être désigné comme membre du Conseil National de Transition a entamé depuis quelques jours une campagne antifrançaise. Il projette d’organiser un grand meeting contre la présence des militaires français au Mali.

C’est dans cette optique que le Président du Conseil national de Transition, Col Malick Diaw est sorti de son silence pour dénoncer cette attitude du membre influent du M5-RFP, à travers un communiqué.

Le Président du Conseil National de Transition rappelle que notre pays a plus besoin de stabilité et de la paix, une aspiration des populations, donc il faut bannir certains comportements. Le colonel Malick Diaw a affirmé que ces attitudes et déclarations n’engagent que leurs auteurs.

Par ailleurs, le colonel, Malick Diaw a réaffirmé le soutien et la responsabilité du CNT à l’endroit de tous les partenaires qui oeuvrent aux côtés du Mali dans la lutte antiterroriste, sous toutes ses formes.

Le Président du CNT désavoue ainsi “Ben le cerveau” dans sa position. Il invite par conséquent, l’ensemble des membres du CNT à se focaliser exclusivement sur la mission qui est dévolue dans le cadre de la Transition en cours au Mali et d’observer strictement les dispositions de l’article 92 du Règlement intérieur interdisant d’user de leur titre pour d’autres fins que l’exercice de leur mandat.

Adama Diarra” Ben le cerveau” doit démissionner du CNT s’il est vraiment courageux pour avoir son autonomie, sa liberté de penser et sa liberté d’agir pour se démarquer du CNT afin de mieux mener sa lutte antifrançaise.

Il faut reconnaître qu’aujourd’hui ni les autorités de transition ni la population ne sont favorables à un départ des militaires français.

Seydou Diamoutené

Source22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.