Mali : zone aéroportuaire, le ministre Ali Bathily perd son calme et menace de tout démolir

Mohamed Ali Bathily a laissé entendre qu’il passerait ces jours-ci à la phase de répression. Lors de sa visite du mardi 1er mars dernier sur le site de la zone aéroportuaire (Bamako – Ségou), le ministre malien des Domaines de l’État et des Affaires foncières est resté sans voix devant le désordre qui prévaut autour de ces espaces appartenant à l’État et jugés dangereux, apprend-on de L’Indicateur Renouveau.

Mohamed Ali Bathily ministre justice garde sceaux droit homme

Mohamed Ali Bathily veut passer à l’acte.

Mohamed Ali Bathily trouve déplacé que des espaces appartenant à l’État du Mali soient occupés par des particuliers qui eux semblent ne pas s’en préoccuper. Ces individus développent leurs activités sur ces espaces publics dans les environs de la zone aéroportuaire sans en être inquiétés. Selon le représentant du gouvernement malien, c’est un acte de défiance de la part des occupants vis-à-vis des autorités maliennes auquel il faut vite mettre fin.

C’est pourquoi ce collaborateur du chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a déclaré : « Nous sommes venus sur le terrain parce que c’est une évidence que l’aéroport est tout simplement vidé de sa substance et l’État dépouillé de son patrimoine. Il faut démolir quand les personnes privées occupent les dépendances du domaine public, naturel ou artificiel. Ces zones n’appartiennent pas à ceux qui viennent s’installer. Ces zones appartiennent à tous les Maliens. »

Source: Afrique sur 7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *