Mali : Tiéman H Coulibaly reprend service !

Plusieurs fois ministres sous le régime du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita (ministre de la Défense et des Anciens combattants, ministre de l’Administration territoriale et ministre des Affaires étrangères), le président du parti, l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), Tiéman Hubert Coulibaly demeure toujours insatisfait.

 

Depuis sa mise au garage lors de la formation du gouvernement Boubou Cissé, (une mise à pied qu’il reproche aux responsables de l’EPM), l’homme croit à un autre destin meilleur en dehors des responsables de l’Ensemble pour le Mali. C’est-à-dire, ceux-là même qui l’ont aidé à grimper au sommet en créant une autre coalition dénommée : Action républicaine pour le Progrès (APR) qui se propose de combattre l’EPM au sein de la Majoritaire présidentielle. Arrivera-t-il cette fois-ci à son vil dessein ?

Plus malin que Tiéman Hubert Coulibaly, tu meurs ! Mécontent de son extirpation du gouvernement du gouvernement de Dr Boubou Cissé, Tiéman Hubert Coulibaly est devenu comme un loup affamé. Alors pour se faire un nouveau festin au sommet de l’Etat avec à la clé un portefeuille ministériel, Tiéman Hubert Coulibaly a trouvé une astuce digne de Polichinelle. Il veut mordre ses anciens camarades de l’EPM sans que ceux-ci ne se rendent compte. A savoir : concurrencer ce grand regroupement de la Majorité présidentielle sans l’avoir sur son dos.

Ses récentes déclarations publiques en disent long sur son dessein abject.

Parti de l’EPM avec une dizaine de partis politiques aphones, la nouvelle coalition créée par Tiéman Hubert Coulibaly se veut un nouveau pôle de soutien au président IBK, en dehors de l’Epm et propose une nouvelle respiration politique. « Les grandes questions politiques qui ne concernent pas seulement le nord du Mali, mais aussi le centre, et même le sud, des questions sociales qui méritent d’être traitées et faire en sorte que le gouvernement puisse être en meilleure posture afin d’y apporter des réponses, tout cet agenda nécessite beaucoup plus d’efficacité et nécessite beaucoup plus de cohérence », motive en ces  termes Tiéman Hubert Coulibaly le choix de la dizaine de partis politiques à partir de l’EPM.

Pire dans son vil dessein de politique promotionnelle personnelle, Tiéman Hubert Coulibaly essaie de salir l’EPM  aux yeux du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita qu’il croit même plus fort que Dieu. « Il est nécessaire aujourd’hui pour passer à l’étape suivante de la stabilisation, de la réalisation des réformes que des identités s’affirment dans la cohérence. Nous recherchons la cohérence, nous recherchons de l’efficacité, et c’est dans cela que nous situons notre action », attaque le plaignant qui ne se souvient plus du beau temps passé à l’EPM.

Mais hélas, qu’il se détrompe. Me Baber Gano l’a vu venir de très loin et il a été assez s’agissant les ingrats. « Ceux qui pensent qu’ils peuvent approcher le président de la République sans passer par le parti se trompent … », a-t-il averti lors du 18ème anniversaire du RPM le 30 juin 2019 au Cicb.

Pour rappel, Tiéman Hubert Coulibaly n’est pas à sa première expérience de salir ses anciens compagnons pour émerger seul et tout seul.

Les observateurs de la scène politique se rappellent encore de sa tentative de politique promotionnelle personnelle auprès du nouveau maître du jour en son début de son premier quinquennat. En effet, au mois de novembre 2016, le même Tiéman Hubert Coulibaly avait tenté un joli coup du genre, assénant un gros coup dans le dos de la Convention des partis politiques de la majorité présidentielle dirigée par Boulkassoum Haïdara, avec le lancement de l’ « Alliance des forces démocratiques pour le Mali», devenue depuis un mouvement amorphe.  Cela malgré que ce nouveau front ait les mêmes objectifs et les mêmes missions assignées à la convention des partis politiques de la majorité présidentielle.

Le jeu est clair. Tous ces agissements incohérents du président de l’UDD visent simplement à plaire au président de la République en contrepartie d’un clin d’œil pour mettre fin à sa retraite politique.  Ce que fait Tiéman Hubert Coulibaly est un jeu de chaise musicale ou encore du fonds de commerce pour faire simplement plaisir au chef du jour. Tout, sauf l’aider en ce moment où celui-là même est prêt à tout donner pour voir les Maliens se serrer les coudes face aux grand défis de l’heure ! Ni IBK ni l’EPM ne doit cautionner un tel comportement égocentrique !

Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *