Mali: l’homme d’affaires Aliou Boubacar Diallo annonce sa candidature à la présidentielle

(Agence Ecofin) – Le richissime homme d’affaires malien Aliou Boubacar Diallo (photo) a annoncé le 12 mars, sa candidature à la prochaine élection présidentielle prévue le 29 juillet prochain. Fondateur de Wassoul’Or, la société d’exploitation des ressources aurifères de Kodiéran, et de la société d’exploration pétrolière Petroma Inc, M. Diallo a été désigné candidat à l’issue de la conférence nationale de son parti, l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba) tenue dans la ville de Nioro du Sahel (Nord-Ouest).

«Je suis candidat pour construire un Mali meilleur, un pays qui a de quoi sortir de la crise s’il a le leadership qu’il faut.», a déclaré l’homme d’affaires.

Aliou Boubacar Diallo a soutenu la candidature de l’actuel président Ibrahim Boubacar Keïta en 2013. Mais son parti, qui compte 9 députés, 340 élus communaux et 10 maires, a quitté la majorité présidentielle en 2016 pour rejoindre les rangs de l’opposition.

Outre ses partisans, M. Diallo semble désormais compter sur le soutien  du chérif Bouyé Haïdara, un chef religieux musulman très respecté. Le chérif établi dans la ville de Nioro avait appelé à voter pour Ibrahim Boubacar Keïta en 2013, avant de lui fausser compagnie. Le dignitaire religieux n’a pas apporté officiellement son soutien à la candidature d’Aliou Boubacar Diallo, mais ses enfants ont été vus auprès de lui.

Le président Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas toujours dit s’il se représenterait en juillet. Pas moins de six autres candidats ont cependant, annoncé leur intention de briguer la magistrature suprême. Il s’agit entre autres, de l’ancien secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Hamadoun Touré, de l’ancien ministre et militaire Moussa Sinko Coulibaly, et du maire de Sikasso (Sud), Kalifa Sanogo.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *