Mali : Le ministre Amadou Thiam a formé un nouveau mouvement politique mais n’a pas rejoint l’EPM

Après son départ de l’Adp Mali, le ministre des Réformes Institutionnelles, Amadou Thiam a créé un nouveau mouvement politique pour soutenir le président IBK mais n’a pas encore rejoint la coalition des partis de la majorité, Ensemble pour le Mali (EPM)

« Nous sommes avec des camarades avec lesquels nous avons quitté ensemble l’Adp-Mali et il fallait créer un cadre pour continuer notre chemin ensemble », explique le ministre des réformes institutionnelles à Nord sud journal.  Ce nouveau mouvement s’appelle Forces Démocratiques pour la Prospérité au Mali (FDP Malikoura) et qui a pour vocation de « soutenir les présidents de la république et les actions du Gouvernement », précise le ministre Thiam.

Quant à la question de savoir si FDP Malikoura va rejoindre la coalition des partis de la majorité présidentielle, Ensemble pour le Mali (EPM), le ministre Amadou Thiam précise : « toutes les pistes sont ouvertes ». « Pour le moment le plus important c’est de garder nos les membres du mouvement ensemble et de soutenir l’action du président IBK et du gouvernement ».

Jusqu’à son entrée au gouvernement au début d’année, Amadou Thiam était président de l’Adp-Maliba, mais à partir de l’année dernière, une divergence de point de vue est apparue entre lui et Aliou Diallo, l’autre fondateur du parti l’ADP-Maliba. Alors qu’Aliou Diallo demandait aux membres du parti d’aller à l’opposition sans rejoindre la coalition dirigée par le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, Amadou Thiam, pour des raisons politiques, prônait le fait de rester avec la majorité présidentielle.

Le parti a fini par présenter son candidat contre Ibrahim Boubacar Keïta en 2018 et s’était classé en troisième position, mais la divergence de point de vue entre les deux hommes persiste. Le divorce entre les deux hommes est finalement consommé depuis avril 2019, lorsqu’une décision de justice a annulé le bureau politique présidé par Thiam.

Intelligent, très religieux et ayant un penchant pour le business, rien ne laissait envisager qu’Amadou Thiam allait un jour faire de la politique. Mais le coup d’État du capitaine Amadou Haya Sanogo et la crise politico-sécuritaire de 2012 l’ont finalement basculé dedans, « pour ne pas rester des acteurs passifs de la vie de la nation », explique-il aujourd’hui. C’est ainsi que Amadou Thiam fondait l’ADP Maliba avec le richissime homme d’affaires malien Aliou Diallo, qu’il a connu plus tôt dans le domaine des prestations de services pour sa mine d’or.

NORDSUD JOURNAL

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *