Mali-France : devant le président du Sénat français, Tiébilé Dramé « a désavoué les propos tenus par » Toumani Djimé Diallo

Le président du Sénat de la France a reçu le ministre malien des affaires étrangère, Tiébilé Dramé suite aux déclarations de l’ambassadeur du Mali à Paris, Toumani Djimé Diallo sur le comportement des soldats Français au Mali.

 

Ce 28 février, Gérard Larcher a reçu par le président du Sénat de la France, Tiébilé Dramé, ministre malien des affaires étrangères pour donner des clarifications sur les propos tenus par Toumani Djimé Diallo, ambassadeur du Mali en France, devant la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat.

Lors de cette rencontre, Tiébilé Dramé « a désavoué les propos tenus par son Ambassadeur », peut-on lire dans un communiqué du Sénat daté de ce 28 fevrier. Tiébilé Dramé s’est même « déclaré prêt à intervenir devant la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat pour réaffirmer, sans ambiguïté, l’amitié qui unit le Mali à la France », affirme le même communiqué du Senat de la France.

Il faut rappeler que le 26 février dernier, l’ambassadeur du Mali à Paris, Toumani Djimé Diallo avait stigmatisé le comportement de militaires français déployés au Mali, lors d’une audition devant la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, ce dernier avait. « C’est bien, parce qu’ils sont connus pour être âpres à la bataille, âpres au combat, mais ils sont aussi âpres au gain […] il y a des débordements qui posent problème, a affirmé l’ambassadeur malien sans plus de détails », avait déclaré Toumani Djimé Diallo devant les sénateurs français. « Certains font n’importe quoi dans les rues de Bamako » avait-il.

Le Président Larcher a vivement condamné les propos de l’Ambassadeur malien, qui reposent sur des contre-vérités et ne servent qu’à alimenter des campagnes de communication contre la France, qui font le jeu des groupes terroristes.

NORDSUD JOURNAL

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *