Mairie de la CV : Bilan des réalisations à mi-parcours

Pour la troisième fois, le maire de la Commune V, Amadou Ouattara et son équipe, étaient face aux journalistes. Autour d’un déjeuner, l’équipe municipale, sous la conduite de Amadou Ouattara, s’est entretenue avec les journalistes sur le bilan des réalisations pour la période du 01 janvier au 31 juin 2018. L’objectif recherché à travers ce déjeuner de presse est de susciter le questionnement, de fournir les explications sur les grandes réalisations faites par la mairie à mi-parcours. C’était le samedi 6 octobre dernier, à l’hôtel l’Olympe International. Avant de se soumettre aux questions adressées par les hommes de média.

La recevabilité est l’obligation pour les élus de rendre compte de leurs actes durant leurs mandats. Il est pourtant bien connu que dans nos pays cette obligation n’est pas une préoccupation des autorités. Le maire de la Commune V du district de Bamako lui, respecte cette pratique indispensable à la bonne gouvernance. Il s’agit, de rendre compte de ce qui a pu être fait de l’ambition qui a été affichée à savoir : la consolidation des acquis de l’exercice 2017 ; ainsi que de la poursuite de la mise en œuvre du projet de société.

L’équipe communale a fait le point, sans ambages dans un dossier de presse, des activités menées dans les domaines. Il s’agit notamment, de la formation, de l’Institutionnel,  de la construction des infrastructures, de la santé, de l’environnement et du cadre de vie, du sport, de l’éducation ou encore dans le recouvrement des impôts et taxes. Au cours du semestre écoulé, la mairie de la Commune V, a fait une situation financière de plus de 167 millions de FCFA pour le fonctionnement, ainsi que de l’investissement.

Dans son intervention, Amadou Ouattara a fait savoir que la question d’assainissement, c’est une question qui préoccupe toutes les populations de la commune V du district de Bamako. C’est dans ce cadre, dit-il qu’au cours de 6 mois, la mairie mis à la disposition de la coopérative de la commune près d’un milliard de matériels. Dans ce sens, le maire a promis d’accompagner les coopératives pour que dans les 6 prochains mois que la commune V soit la commune la plus propre de Bamako. Ceci, déclare-t-il va contribuer à l’éradication des plusieurs maladies.

Devant la presse, Amadou Ouattara a fait ressortir les difficultés rencontrées par son équipe au cours des six derniers mois. Elles sont financières et foncières. Ainsi le déguerpissement des opérateurs le long des trottoirs et surtout le refus systématique des occupants du marché de Sabalibougou de participer à l’enrôlement bioélectronique ont négativement impacté les recettes. Pourtant, assure Ouattara, l’enrôlement ne vise qu’à une meilleure traçabilité des taxes collectées. Mais, regrette-t-il, la rumeur a pris le dessus. Autre difficulté: le problème de recasement à Mountougoula des déguerpis qui sont au nombre de 4 000 pour seulement 800 parcelles. Ces difficultés, assure l’équipe municipale, seront prises en compte par le budget 2018.

Comme perspectives dans les 6 prochaines mois, le maire Amadou Ouattara, a mis l’accent entre autres, l’élaboration et adoption par le Conseil, le budget 2019 avant le 31 octobre 2018 ; la création et la mise à jour régulière du Site Web de la mairie, ainsi que la poursuite des démarches en vue de la généralisation du recouvrement Bioélectroniques des taxes et autres redevances.

AMT

 

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *