Mahmoud Dicko promet des marches de protestation à l’algérienne au Mali

«Si IBK ne fait pas démissionner le PM Boubeye Maiga dans l’immédiat, nous marcherons chaque vendredi partout au Mali pour paralyser le système », a promis l’imam Mahmoud Dicko.

Une démonstration de force réussi? Probablement oui, au regard des milliers de personnes sortie pour la grande marche de ce vendredi 5 avril 2019, à l’appel du président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) l’imam Mahmoud Dicko.

Celui-ci en accointance avec le Président de la République, mais surtout son Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, ont organisé une marche finalement métamorphosée en meeting pour exiger le départ des forces étrangères en mission au Mali, notamment la Minusma, les Forces Barkhanes et le G5 Sahel qui peinent, à en croire aux manifestants, ramener la sécurité au Mali. Mais aussi le démission du Premier ministre Boubeye Maïga et son gouvernement.

Dans sa déclaration, le président du HCI l’Iman Dicko averti: «Si IBK ne fait pas démissionner le PM Boubeye Maiga dans l’immédiat, nous marcherons chaque vendredi partout au Mali pour paralyser le système et montrer à IBK que le Mali ne lui appartient pas».

Et l’imam de marteler: « C’est le peuple qui lui ait confié le pouvoir, c’est le peuple qui peut le destituer. Pour cela nous lui donnons toujours la chance de faire partir Boubeye» jusqu’à ce qu’il ait« un changement dans la situation actuelle ».

Par ailleurs, de vifs accrochages ont eu lieu entre certains récalcitrants manifestants, qui ont vandalisé des panneaux, et les forces de sécurité qui ont dû user des gaz lacrymogènes.

La Rédaction Icimali.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *