Mahamadou Camara au Sujet du virus Ebola : «Il ne faut pas banaliser la maladie, il ne faut pas non plus la dramatiser»

Dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola dans notre pays, le ministre de l’économie numérique, de l’information et de la communication Mahamadou Camara a animé une conférence de presse, le vendredi dernier, dans l’enceinte de son département. L’objectif était d’inviter  non seulement  les hommes de médias à plus de responsabilité dans le traitement de l’information mais sensibiliser la population à ne pas céder à la rumeur.

Mahamadou Camara ministre communication information economie numerique discours

Dans son allocution, Mahamadou Camara a indiqué que le virus Ebola est devenu une cause nationale. « Il y a eu un cas quelques semaines à Kayes qui a pu être circonscrit. Et nous avons depuis quelques jours, des cas à Bamako, ce qui nous permet de dire qu’il faut évoluer dans le pallier surtout en matière de réponse gouvernementale. Non seulement  sur le plan sanitaire mais aussi  sur le plan de la communication », a t-il déclaré. Pour mener efficacement cette lutte, dit-il, le gouvernement a besoin de l’accompagnement des médias.

Partant, il a invité les uns et les autres à ne pas banaliser la maladie mais aussi à  ne pas la dramatiser non plus. Il a invité les professionnels de médias  à plus de responsabilité dans le traitement de l’information  relative au virus Ebola en vue d’éviter  à la population la psychose et la panique. « Beaucoup de rumeurs circulent en ville  et beaucoup de ces rumeurs ne sont pas vérifiées. Ne véhiculez que celles qui sont communiquées par des sources officielles ». Selon lui, le gouvernement va jouer la carte de la transparence  en communiquant tout cas. Présentant la situation, il dira qu’à la date d’aujourd’hui, il ya 6 échantillons testés au laboratoire  dont 4 positifs tous liés au vieux patient décédé, et deux négatifs.

Sur les quatre 4 cas positifs, trois sont décédés et un  est en traitement par des services spécialisés.     Plus de 256 contacts sont mis en observation pour contrôle sanitaire. Concernant la fermeture de la frontière, il a précisé que le gouvernement a décidé de ne pas fermer la frontière avec la Guinée mais plutôt d’accentuer les contrôles sans aucune complaisance.

S’agissant des mesures prises, il a été décidé entre autres  de mettre sur pied un centre d’isolement à Kouremalé, de renforcer les mesures dans les centres de santé publics et privés.

Pour vaincre le virus Ebola, le gouvernement  en appelle à la mobilisation générale pour véhiculer les messages de prévention et faire respecter les mesures d’hygiène et les consignes sanitaires, qui demeurent des conditions essentielles de prévention de cette maladie.

Boubacar SIDIBE

SOURCE: Le Prétoire  du   17 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.