MAFIA ANTI-AB D’OR ET MEDIAS VENDUS : Le plan diabolique contre Aliou Diallo échoue

La révélation a été faite par notre courageux confrère Youssouf Diallo dans sa parution de la semaine dernière pour démontrer la méchanceté des hommes qui ont toujours voulu se dresser contre des compatriotes qui, par leurs initiatives, courage et abnégation ont toujours réussi dans leurs activités.

Un réseau mafieux mis en marche pour démarcher certains organes et distiller de fausses informations pour nuire à la fierté nationale qu’est Aliou Diallo, président directeur général de Petroma Inc. n°1 mondial dans la recherche et développement de l’hydrogène naturel est dévoilé. Les détracteurs de l’enfant de Kayes devraient en conclure qu’ils ne pourront rien contre la volonté de Dieu.

Aliou Diallo a réussi la vente de ses actions dans Wassoul’Or à hauteur de plusieurs milliards de F CFA. Des hommes, tapis dans l’ombre, profitent de cette occasion pour entreprendre des journaux afin de tenter de mettre en mal la fierté nationale, le compatriote qui a investi dans le secteur minier et donné de nombreux emplois à des nationaux, à travers la propagation de fausses nouvelles.

La cabale médiatique, montée de toutes pièces par ses détracteurs étrangers et soutenus par des compatriotes sans foi ni lois ne passera pas. Et pour cause il y a encore dans le métier de journalistes des gens honnêtes qui peuvent résister à l’appât du gain facile et qui travaillent encore dans le respect de l’éthique et de la déontologie.

Et c’est la raison pour laquelle des confrères sérieux à l’instar de Youssouf Diallo ont dit haut et fort qu’ils ne sont pas prêts à mettre sur leurs pages des informations infondées et contre un homme de la trempe d’Aliou Boubacar Diallo qui fait la fierté du Mali en raison de ses investissements uniquement pour le Mali et les Maliens.

Que ceux qui croient le salir se détrompent et aillent tenter de réussir comme lui. Les brebis galeuses, il en existe encore dans notre pays et elles sont prêtes à tout pour jeter l’opprobre sur leurs compatriotes moyennant une bouchée de pain. Au Mali, Aliou Diallo est un cas d’école et les preuves sont palpables.

Nous avons encore souvenance des propos élogieux tenus par le vainqueur de la présidentielle de 2013, qui, devant les populations de Kayes disait : « Kayésiens et Kayésiennes, nous sommes fiers et heureux d’être chez vous avec un fils de la région, un fils qui fait la fierté du Mali. Il s’agit d’Aliou Boubacar Diallo, PDG de Wassoul’Or. Pour vous dire populations de Kayes que chaque Malien souhaiterait avoir quelqu’un de la trempe d’Aliou dans sa région. Kayésiens votre fils est une fierté nationale et si je deviens président de la République du Mali je ferai en sorte qu’il y ait dix Maliens comme Aliou Boubacar Diallo pour développer le Mali. Aliou, mon frère merci pour tout ce que tu fais pour le Mali et les Maliens ». Ibrahim Boubacar Kéita, dixit.

Pour le président IBK, Aliou Diallo est le prototype de l’opérateur économique patriote à soutenir.

La baraka protectrice

L’on se souvient encore de ses partenaires qui, contre vents et marées, avaient voulu le nuire avec le soutien de mafieux maliens, mais ils avaient lamentablement échoué. Cette fois encore ils ont tenté en miroitant de sommes colossales à des confrères pour les aider dans leur sale besogne et là encore ils ont échoué, car certains des confrères ont opposé un niet catégorique. Ils ont choisi la voix du professionnalisme c’est-à-dire faire leurs propres investigations.

Depuis la vente de ses actions dans Wassoul’Or où il détenait la plus grosse part, ses anciens collaborateurs surtout allemands travaillent avec des journalistes locaux et de grandes personnalités du pays pour ternir l’image du grand patriote qu’est Aliou Boubacar Diallo. Toute cette cabale vise à l’empêcher de lever des fonds pour son projet Petroma Inc., qui depuis 2012, produit de l’hydrogène sans émission de CO2, donc de l’hydrogène pur. Et ce gaz intéresse aujourd’hui de très grands groupes. Et ses partenaires du projet de gaz de Bourakébougou restent optimistes.

Que ceux qui véhiculent des fausses informations sur Aliou se détrompent. L’enfant de Kayes ne doit absolument à personne et au contraire Aliou a consenti des milliards de francs en prêt à Wassoul’Or SA lesquelles sommes ont été certifiées lors du dernier conseil d’administration en présence de tous les actionnaires. Certainement que certains des actionnaires commencent à le regretter connaissant les qualités de l’homme.

C’est un constat avec cette cabale que certains Maliens n’aiment pas les Maliens qui réussissent. Somme toute, cette pratique n’est pas de nature à encourager ceux qui veulent investir au Mali. Les Maliens honnêtes et travailleurs mériteraient vaille que vaille d’être soutenues et protégés.

Ce grand économiste n’a jamais travaillé dans l’administration publique pour puiser dans les caisses de l’Etat. C’est son courage, ses initiatives, sa ténacité et les bénédictions qui lui ont permis d’être là où il est aujourd’hui. Une certitude : le président directeur général de Petroma Inc., va avec les prouesses du projet gazier, bientôt faire parler de lui.

Beldo Horè Sangho 

Source : Notre PRINTEMPS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *