Lutte contre la délinquance financière dans l’espace G 5 SAHEL : Une vingtaine agents de sécurité outillés

Du 5 au 9 mars dernier, une vingtaine de cadres supérieurs d’agents  de sécurité intérieure ont bénéficié d’une formation sur la délinquance économique et technique de détection d’enquête d’instruction grâce à l’expertise du Conseil Sahélien de sécurité.

Le Conseil Sahélien poursuit son cycle de formation à l’intention des forces de sécurité et l’ensemble de la chaine de l’instruction de la procédure pénale. Après la thématique cybercriminalité et preuve numérique, le Conseil Sahélien de sécurité a organisé du 5 au 9 mars dernier, au Centre de formation des collectivités, une session sur la délinquance économique et technique de détection d’enquête d’instruction.

Au nombre de cinq autorités judiciaires, les participants des pays du G 5 Sahel ont partagé leurs  expériences sur la conduite des enquêtes liées aux infractions priorisées par les pays de l’espace sahélien. Il s’agit de celles relavant du terrorisme et du crime organisé, en avoir une approche patrimoniale et financière. Selon les experts du conseil, c’est une démarche importante pour détecter des ressources injustifiées et maitriser la procédure de saisie des avoirs criminels en fonction de la législation des pays. « Les agents des forces de sécurité intérieure, notamment la police, la gendarmerie nationale et la garde nationale ont été ciblés pour la session. La qualité des débats a permis la maitrise des méthodologies d’investigation priorisant le volet financier des enquêtes de droit commun afin de mieux lutter contre l’économie souterraine et le blanchiment de capitaux », a rappelé l’expert au Conseil sahélien de sécurité, Thierry Viry. Pour lui, l’enquête des nouveaux modes de paiement en ligne ou sur internet ou en crypto-monnaie nécessite forcement de nouvelles approches.

La directrice nationale de la police de Mauritanie, Zoubeida Heyine a affirmé les acquis  des grands domaines retenus par la session. « Dans nos pratiques quotidiennes, nous avons de multitudes  problèmes liés aux typologies de criminalité, blanchiment et flux financiers illégaux. C’est pourquoi, il est généralement signalé de difficultés d’élaboration de stratégies d’enquête. La session a été un appui de taille qui nous guidera désormais à une procédure inhérente à la saisie des biens à travers l’adoption d’approche innovante face à de cas similaires », a témoignéla directrice nationale de la police de Mauritanie, Zoubeida Heyine. « Je m’engage à faire les acquis de cette session sur la délinquance économique et financière mon outil de travail », a-t-elle ajouté.

Drissa Tiéné 

 

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *